Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Crida seinenca per la memòria de la lenga

Une cartographie des noms de lieux provençaux en préparation


LA SEYNE-SUR-MER. Le Cercle Occitan de La Seyne fait appel aux témoignages et archives familiales. Il cherche à mettre en valeur la présence de la langue d’Oc dans les noms de lieux de la ville, afin de faire mieux connaître cette présence à un large public.



« Ah ! segur, aqueu banc onte lei vièlhs s’anàvon plànher de lònga, sabiéu pas perqué lo diguèron « M’an fa tòrt ». La dòna viu pasmens despuèi cinquanta ans a La Seina, mai coma aqueu cai lo díson d’un nom oficiau, lo biais populari de dire « Manfatort » èra parpèlas d’agaça . E lo pichon papier qu’èra pendolat a un panèu d’explicas li dona enfin la clau.
 
Lo Cèucle Occitan de La Seina, au moment de la Fèsta dau Patrimòni, avié chalat son public d’aquélei noms occitans que s’escóndon darrier lo nom francés regionau dei luècs de la ciutat. La mòstra a l’Ostau dau Patrimòni siguèt una franca capitada.
 
« Es aqueu trabalh que perseguisse lo Cèucle, per far vèire a tótei que, se rèsta discrèta la presencia de la lenga, es pasmens d’en pertot dins la ciutat » nos ditz Jan Jaque Murat, un pielon de l’associacien, « que legissèm la lenga nòstra sus lei placas dei carrièras ò lei cartas, e que tot lo monde saup pas que s’agisse d’occitan »
La còla dau Cèucle Occitan destria l'occitan dins lei noms dau territòri (fòto MN)
La còla dau Cèucle Occitan destria l'occitan dins lei noms dau territòri (fòto MN)

Fòtos, articles de pressa, cartas postalas benvengudas

Lo banc dei planhs onte lei vielhs diiguèron "m'an fa tòrt!" (fòto MN)
Lo banc dei planhs onte lei vielhs diiguèron "m'an fa tòrt!" (fòto MN)
Lo projècte dau Cèucle Occitan entraïna sei sòcis a furnar dins tótei lei recantons de la ciutat varesa, per destriar lei noms d’endrechs, fotografiar lei vestigis e segur questionar lo monde.  Dins aquel encastre, s’avíson qu’an lo besonh d’archius familiaus. Articles de premsa, plans, fòtos, cartas postalas…tot es bòn per afortir aqueu trabalh, que demàndon l’ajuda deis abitants.
 
Segur qu’aquela ajuda serà la fònt d’una novèla expausicien de venir dins quàuquei mes, e benlèu d’una publicacien .
 
Per aquò, fau prendre contacte au tel. 06 84 52 67 27

Dimanche 18 Novembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí a besoin de ses lecteurs
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.