Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Correns déploie trois jours de fête créative musicale

Miqueu Montanaro, Manu Théron entre autres aux Joutes Musicales début juin.


CORRENS. Du 6 au 8 juin, le village varois accueille la crème des "musiques du monde", avec plusieurs créations à la clef.



Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Dix-sept ans que Correns ouvre chaque fin de printemps l’éventail de la création dans les musiques traditionnelles.
 
La recette est surprenante de simplicité : un champ, quelques lieux dans un village qui tient à son identité rurale et la conjugue avec la modernité, une sélection professionnelle de qualité, autour d’un lieu, Le Chantier, centre de ressources connu et reconnu. Une population investie lors de ces trois jours de fête, et des musiciens généreux.
 
Les Joutes musicales de printemps, du 6 au 8 juin, proposeront six créations parmi vingt concerts. La patte de Miquèu Montanaro, le créateur du Chantier, y sera surement imprimée. Il promène son galoubet-tambourin sur tous les continents à la recherche d’équivalents avec qui dialoguer sur scène, et en 2014, Correns verra la création par Alexandre Markeas, d’un opus destiné à quarante joueurs de galoubet-tambourin, qui attise la curiosité.
 
Il ne sera pas possible de citer tous les artistes ici. Il vaudra mieux consulter le programme sur www.le-chantier.com

Français, occitan, hongrois ou breton

Mais on peut évoquer Marthe Vassalio, une des grandes voix bretonne. Avec l’ensemble Diabolus in Musica, elle propose un parcours musical thématique, « Depuis 7 ans sur les routes… »
 
On pourra s’intéresser à la Nouvelle musique persane, que les frères Tabassian font vivre en réinventant le patrimoine musical persan.
 
Ou vérifier à nouveau que la virtuosité de Baltazar Montanaro s’appuie sur un solide sens du partage. Il réunit les quatre chanteuses provençales d’Alinea 4 et son duo I Fratelli Tarzanelli, pour dérouler le catalogue des textes occitans, français et hongrois.
 


23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
Ne manquez pas, le 8 en début d’après-midi, de prendre connaissance de la nouvelle scène bretonne, qui regarde vers l’Orient.

Cette création du Chantier, réunit la chanteuse Faustine Audebert, le flûtiste Gurvant le Gac et d’autres musiciens épatants.

Mais sous aucun prétexte ne laissez passer Madalena, cette création de Manu Théron à partir d’un texte religieux que l’Eglise marseillaise trouva sulfureux au début du XVIIè siècle.

Il réunit plusieurs chœurs de femmes qui, ancrées dans la réalité de notre temps, se penchent sur l’image qu’eurent de  Marie-Madeleine d’autres femmes, il y a trois siècles.

Lundi 26 Mai 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.