Soutenez Aquò d'Aquí

Durer! Pour vous assurer cette information d'actualité dans notre langue malmenée, garder solide le fil qui nous relie à la génération montante, que nous ne voulons pas acculturée. C'est le sens de nos appels au soutien, chers lecteurs.


Nous ne sommes pas optimistes.

Vous le voyez, nous vivons dans un monde de plus en plus univoque. Une seule parole politique, une seule solution, une seule voie...Les alternatives en politique se racornissent. La pensée unique est ultralibérale et franco-française.

Quelle place pour nos langues régionales dans ce retrécissement de la pensée, du futur?


 
Soutenez Aquò d'Aquí






            partager partager

Correns déploie trois jours de fête créative musicale

Miqueu Montanaro, Manu Théron entre autres aux Joutes Musicales début juin.


CORRENS. Du 6 au 8 juin, le village varois accueille la crème des "musiques du monde", avec plusieurs créations à la clef.



Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Dix-sept ans que Correns ouvre chaque fin de printemps l’éventail de la création dans les musiques traditionnelles.
 
La recette est surprenante de simplicité : un champ, quelques lieux dans un village qui tient à son identité rurale et la conjugue avec la modernité, une sélection professionnelle de qualité, autour d’un lieu, Le Chantier, centre de ressources connu et reconnu. Une population investie lors de ces trois jours de fête, et des musiciens généreux.
 
Les Joutes musicales de printemps, du 6 au 8 juin, proposeront six créations parmi vingt concerts. La patte de Miquèu Montanaro, le créateur du Chantier, y sera surement imprimée. Il promène son galoubet-tambourin sur tous les continents à la recherche d’équivalents avec qui dialoguer sur scène, et en 2014, Correns verra la création par Alexandre Markeas, d’un opus destiné à quarante joueurs de galoubet-tambourin, qui attise la curiosité.
 
Il ne sera pas possible de citer tous les artistes ici. Il vaudra mieux consulter le programme sur www.le-chantier.com

Français, occitan, hongrois ou breton

Mais on peut évoquer Marthe Vassalio, une des grandes voix bretonne. Avec l’ensemble Diabolus in Musica, elle propose un parcours musical thématique, « Depuis 7 ans sur les routes… »
 
On pourra s’intéresser à la Nouvelle musique persane, que les frères Tabassian font vivre en réinventant le patrimoine musical persan.
 
Ou vérifier à nouveau que la virtuosité de Baltazar Montanaro s’appuie sur un solide sens du partage. Il réunit les quatre chanteuses provençales d’Alinea 4 et son duo I Fratelli Tarzanelli, pour dérouler le catalogue des textes occitans, français et hongrois.
 


23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
Ne manquez pas, le 8 en début d’après-midi, de prendre connaissance de la nouvelle scène bretonne, qui regarde vers l’Orient.

Cette création du Chantier, réunit la chanteuse Faustine Audebert, le flûtiste Gurvant le Gac et d’autres musiciens épatants.

Mais sous aucun prétexte ne laissez passer Madalena, cette création de Manu Théron à partir d’un texte religieux que l’Eglise marseillaise trouva sulfureux au début du XVIIè siècle.

Il réunit plusieurs chœurs de femmes qui, ancrées dans la réalité de notre temps, se penchent sur l’image qu’eurent de  Marie-Madeleine d’autres femmes, il y a trois siècles.

Lundi 26 Mai 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.