Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Correns déploie trois jours de fête créative musicale

Miqueu Montanaro, Manu Théron entre autres aux Joutes Musicales début juin.


CORRENS. Du 6 au 8 juin, le village varois accueille la crème des "musiques du monde", avec plusieurs créations à la clef.



Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Sept ans sur les routes avec Marthe Vassalio (photo XDR)
Dix-sept ans que Correns ouvre chaque fin de printemps l’éventail de la création dans les musiques traditionnelles.
 
La recette est surprenante de simplicité : un champ, quelques lieux dans un village qui tient à son identité rurale et la conjugue avec la modernité, une sélection professionnelle de qualité, autour d’un lieu, Le Chantier, centre de ressources connu et reconnu. Une population investie lors de ces trois jours de fête, et des musiciens généreux.
 
Les Joutes musicales de printemps, du 6 au 8 juin, proposeront six créations parmi vingt concerts. La patte de Miquèu Montanaro, le créateur du Chantier, y sera surement imprimée. Il promène son galoubet-tambourin sur tous les continents à la recherche d’équivalents avec qui dialoguer sur scène, et en 2014, Correns verra la création par Alexandre Markeas, d’un opus destiné à quarante joueurs de galoubet-tambourin, qui attise la curiosité.
 
Il ne sera pas possible de citer tous les artistes ici. Il vaudra mieux consulter le programme sur www.le-chantier.com

Français, occitan, hongrois ou breton

Mais on peut évoquer Marthe Vassalio, une des grandes voix bretonne. Avec l’ensemble Diabolus in Musica, elle propose un parcours musical thématique, « Depuis 7 ans sur les routes… »
 
On pourra s’intéresser à la Nouvelle musique persane, que les frères Tabassian font vivre en réinventant le patrimoine musical persan.
 
Ou vérifier à nouveau que la virtuosité de Baltazar Montanaro s’appuie sur un solide sens du partage. Il réunit les quatre chanteuses provençales d’Alinea 4 et son duo I Fratelli Tarzanelli, pour dérouler le catalogue des textes occitans, français et hongrois.
 


23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
23 choristes pour une Marie qui penche vers Artémis (photo xdr)
Ne manquez pas, le 8 en début d’après-midi, de prendre connaissance de la nouvelle scène bretonne, qui regarde vers l’Orient.

Cette création du Chantier, réunit la chanteuse Faustine Audebert, le flûtiste Gurvant le Gac et d’autres musiciens épatants.

Mais sous aucun prétexte ne laissez passer Madalena, cette création de Manu Théron à partir d’un texte religieux que l’Eglise marseillaise trouva sulfureux au début du XVIIè siècle.

Il réunit plusieurs chœurs de femmes qui, ancrées dans la réalité de notre temps, se penchent sur l’image qu’eurent de  Marie-Madeleine d’autres femmes, il y a trois siècles.

Lundi 26 Mai 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.