Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Còr n' òc, tresena


André Faure participe à l'organisation de cette manifestation dédiée au chant occitan à Gap. La troisième édition aura lieu dimanche 2 décembre à partir de 14h30, au CMCL de Gap. Entretien avec l'animateur du Rescòntre Gapian.



A l’énoncé du programme de Còr n’òc, on se dit que le chant occitan est encore vif dans les Hautes Alpes. Quelle en est la raison ?
Andrieu Faure. Lo chant tradicionau occitan existissiá sempre dins las Aups n-Autas e se fai sempre dins las familhas o las associacions localas. Se l’i chanta unicament de chants de l’endrech. Penso qu’es un biais de servar la lenga, un pauc coma se l’i aviá una mena d’espera de la poire tornar parlar un jorn.

Qui est à l’origine de la manifestation et comment est-elle apparue ?
AF. L’i aviá ja un an o dos que lo Rescontre Gapian chantava. Un jorn rescontrero Micheu Pourroy que mena los Restoblons de Laranha. L’i ai parlat de çò que fasiam e m’a dich que sariá ben de faire rescontrar los dos gropes. Puei, ambé ma còla dau Rescontre, avem lançat l’afaire. Lo prumier còp, l’i a tres ans, eran ja cinc gropes. Avura n’i a dos que venon plus, mai tres autres los an remplaçat.

Qui compose ces groupes amateurs qui prennent racine dans les villages ?
AF. La maja part dau monde que ven chantar coneisson pas la lenga e venon unicament per chantar. A cha pauc, s’interessan a la lenga. Son quand mema sovent de monde qu’an de rasigas dins lo despartament.
Lo Rescòntre Gapian chantera à Còr n' òc (photo XDR)
Lo Rescòntre Gapian chantera à Còr n' òc (photo XDR)

Lundi 26 Novembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.