Aquò d'Aqui


            partager partager

Claude Marti aux ...presque Joutes de Correns

"Printemps du Monde" début juin


CORRENS. Les Joutes musicales font une pause budget, mais néanmoins proposent un beau plateau de musique trad du six au neuf juin prochain.



Le chanteur engagé iconique des années 1970 a toujours composé et chanté. Trop rarement en Provence. Mais le 6 juin prochain... (photo XDR)
Le chanteur engagé iconique des années 1970 a toujours composé et chanté. Trop rarement en Provence. Mais le 6 juin prochain... (photo XDR)
Les Joutes musicales de Correns, 22è du nom, n'auront pas lieu, dans ce centre Var, aussi dit "Provence Verte". Le gros village est un centre reconnu pour la créativité dans le domaine des musiques du Monde, mais la pente glissante des subventions publiques a fini par essorer les organisateurs de ce moment fort de fin de printemps.

Le Chantier, qui cependant poursuit ses missions : résidences d'artistes, animation du chant choral amateur, et animations scolaires, a presque jeté l'éponge : pour maintenir un niveau égal de qualité, faire venir des artistes de loin dans de bonnes conditions, il faut des moyens. Or, selon nos recoupements, la structure perd 20 000 € par an depuis des années. Elle a préféré faire une pause et voir ce que sont prêtes à consentir les collectivités publiques, essentiellement le Conseil Régional, son principal soutien, et le Conseil Départemental du Var.

 

Cette année, le chant quitte le champ

Parmi les groupes de qualité reconnue qui fréquentent les Joutes, le Corrou de Bèrra (photo MN)
Parmi les groupes de qualité reconnue qui fréquentent les Joutes, le Corrou de Bèrra (photo MN)
N'empêche un "moment particulier" réunira de beaux artistes dans le domaine des Musiques du Monde, du 6 au 9 juin prochain, à Correns, pour les "Printemps du Monde". 

Avec Claude Marti, c'est engagement et voix chaleureuse garantie. L'instit Carcassonnais, aujourd'hui septuagénaire, n'a jamais raccroché la guitare, et viendra accompagné, pour un tour de chant, avec deux musiciens, mais aussi pour une table ronde animée par Franck Tenaille, le directeur artistique des Joutes...ou actuellement de leur remplaçant.

Bien entendu, s'il faut réduire la voilure, ce sera sur certains attendus techniques. Ainsi Marti ne chantera pas dans le champ prévu pour les grands concerts du soir, mais dans une salle, certes vaste, l'ancienne coopérative viticole. Lui qui a chanté la révolte des vignerons de 1907, saura apprécier.

 

Joutes vocales

Miquèu Montanaro, en fait le créateur des Joutes et du Chantier qui les organise, sera également au programme, que nous détaillerons quand il sera connu. 

Le partenariat du Chantier avec la Cité de la Musique de Marseille, favorisera aussi la venue de plusieurs artistes phocéens. Et des joutes vocales organisées avec nombre de groupes régionaux au sens large, permettront au public de faire connaissance avec plusieurs traditions d'entre Italie et Rhône.

A voir si les différentes collectivités prendront conscience de l'intérêt de ces musiques qui font appel à la tradition pour créer, et parlent de l'âme des peuples en reliant les générations.

 
On croit connaitre Miquèu Montanaro musicien, il réussit toujours à surprendre. Ici aux Joutes Musicales en 2012 (photo MN)
On croit connaitre Miquèu Montanaro musicien, il réussit toujours à surprendre. Ici aux Joutes Musicales en 2012 (photo MN)

Mercredi 27 Mars 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.