Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Chantal Eyméoud : Creacion d’un malhum e mecenat a tótei lei niveus


La Conférence Régionale des Arts et des Spectacles s’est penchée sur trois propositions de la Vice-présidente déléguée à la Culture. En marge des tables rondes, le 6 mars dernier, elle a répondu à nos questions.



Parmi les propositions de Chantal Eyméoud, la vice présidente régionale déléguée (entre autres) à la Culture : la création d'une plate forme publique de crowdfunding à même de lancer des opérations de financements participatifs pour plusieurs projets à la fois (photo MN)
Parmi les propositions de Chantal Eyméoud, la vice présidente régionale déléguée (entre autres) à la Culture : la création d'une plate forme publique de crowdfunding à même de lancer des opérations de financements participatifs pour plusieurs projets à la fois (photo MN)
La Region Provença aumenta per lo segond còup son budgèt Cultura de 9%. Pasmens, se profiecha ai gràndeis estructuras coma lei Festenaus, lei mai modèstas se lamentan que pòdon plus jogar son ròtle d’animacion culturala de territòris ruraus.
Chantal Eyméoud - Siáu premiera consolessa d’Ambrun despuei 16 ans, e pereu la presidenta de son intercomunalitat. Aquò per vos dire que siáu per una vertadiera politica de sosten ai territòris, en particulier quand son ruraus.
 
La politica favorabla ai gràndeis estructuras que disetz es necita. Son ròtle economic es important, e crean d’emplecs. Pasmens podèm pas delaissar lo rèsta.
 
Imaginam adonc de crosar leis actors locaus de la cultura amé lei carrejaires de projèctes. La tòca es de desvelopar lo mecenat.
 
Coma en practica podriatz organisar una politica d’ajudas que recorre ai finançaments privats per lei proposicions e estructuras d’espectacles ?
 
La proposicion que formam – e insisti qu’es ben una proposicion que se discuta – es de desvolopar lei clubs d’entrepresas e àutrei fondacions, per organisar lo mecenat. Lei pichóneis estructuras sàbon pas coma faire, e leis entrepresas, de son costat, sàbon pas lei projèctes. En veritat, se degun va caçar, degun trobarà de caçum  !
 
A costat d’aqueu pòle de mecenat culturau que voudriam crear, s’agisse adonc de sostenir lo desvolopament de clubs d’entrepresas, en favor de territòris a valorisar. Ja avèm en Provença de fondacions d’acampaments de mecenas. La Region podriá acompanhar aquí una dinamica e favorisar lo malhum .
 
Enfin, vesètz ben coma s’espandís lo crowdfunding au nòstre. L’idèa es tras que bòna, que lei contributors participan dau desvolopament de son territòri. La Region podriá endralhar una campanha de finançaments participatius  en partenariat am’una platafòrma, per sostenir d’un còup un desenau de projèctes sinhalats per Provença Aups Còsta d’Azur.
 
Mai, encara un còup, son de prepausicions fachas per èstre discutidas. Ara anèm vèire amé leis actors culturaus.

Mercredi 15 Mars 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.