Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Chanson d’oc et Italie un rapport mis en lumière


AIX-EN-PROVENCE. La relation entre chanson occitane et cultures italiennes avait besoin d'être révélée, et l'université l'a mise en évidence avec la complicité d'excellents artistes.



Aronne dell’Oro, un groupe qui s’est spécialisé en Italie dans l’adaptation musicale à partir de collectages entame doucement le chant d’un paysan du Mezzogiorno dont les paroles évoquent directement la poésie de Bernat de Ventadorn. Puis vient un morceau chanté dans ce si particulier occitan charrié par les Vaudois en fuite, jusqu’à Guardia Piemontese, en Calabre…
 
Des particularités qui semblent naturelles à Manu Theron, qui cotoie cette société et ses artistes depuis longtemps. “Pas d’Etat pour dire ce qui doit etre chanté ou pas là-bas”. Et lui en duo avec l’expressive Enza Pagliara, chantera en occitan comme en italien dialectal.

 

Le programme très riche de la journée du CAER
Le programme très riche de la journée du CAER
Nous ne sommes pas en salle de concert, mais à l’Université d’Aix-Marseille. Pour les journées du Centre Aixois d’Etudes Romanes, avec le Cirdoc de Béziers, Estello Ceccarini a choisi d’évoquer sérieusement ce rapport méconnu entre la chanson de langue d’oc contemporaine et l’Italie.
 
Et pour cela le CAER convoque Médéric Gasquet-Cyrus, Joan-Ives Casanova, Silvia Giordano et tout un pan de la jeune recherche en musicologie comme en socio linguistique des deux côtés des Alpes.
 
Nous essaierons d’en parler mieux dans notre mensuel du mois de novembre, mais déjà voyez et écoutez comment illustrent le thème le groupe Aronne dell’Oro...

Mardi 8 Octobre 2019
Michel Neumuller





1.Posté par Lou Petìt Ausèth le 10/10/2019 16:29

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.