Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Belem vidant a La Cieutat


LA CIOTAT. Sur le thème des traditions provençales de Noël l'association La Ciotat il était une fois, propose un spectacle bilingue ce dimanche



Òrts d’aperaquí dos ectaras amé un percors botanic pedagogic de cent cinquanta plantas, una vinha de quatorge cepatges e mai que tot una bastida a l’anciana qu’es a reabilitar, la Bastida Marin escapa ai projèts imobiliàris d’aquel esperlongament de La Cieutat, e s’i debana fòrça causa despuei que Mirelha Benedetti, elegida locala en carga de l’ensenhament, i a favorisat la vida associativa, en particulier aquela que s’interessa a la cultura e a la lenga d’òc.

Setanta actors amators jugan aqueu dimenja d'après dinnar

Pour la Sainte-Barbe (4 déc.) les écoliers ont été invités à planter le blé à la Bastide Marin, une des traditions de Noël les mieux respectées en Provence (photo XDR)
Pour la Sainte-Barbe (4 déc.) les écoliers ont été invités à planter le blé à la Bastide Marin, une des traditions de Noël les mieux respectées en Provence (photo XDR)
L’i an dreissat un belem particulier, bòrd qu’es uman. Amé l’associacien La Ciotat il était une fois e setanta benevòus, l’i aculhan un espectacle de Novè en provençau coma en francès.

Lo belem vidant dura una ora un quart e conta l’istòria d’una bèla aventura qu’encatarà la bastida…Un « cònte fadier » que dison, sus un scenariò de Mirelha Benedetti, que signa tanben la mesa en scèna, adudada de Tonin Olles e de Robèrt Aymard per l’escritura en provençau.
 
Setanta actors amators l’i portan pèire. Se jogarà dimenja 9 de decembre entre 14h30 e 16h.

Vendredi 7 Décembre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.