Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan


Le journal patit de difficultés immenses, néanmoins l'équipe fait tous les sacrifices pour assurer continuité et qualité. Abonnez vous !



Chez vous vers le 15 novembre
Chez vous vers le 15 novembre
Malgré les difficultés, financières, qui épuisent l'équipe après trente cinq ans de publication à prix modéré, le numéro de novembre est prêt à l'impression. Vous vous abonnez ?  voyons le sommaire... sommairement...

L'agriculture familiale est un modèle qui véhicule encore la langue d'oc, mais ...

Nous avons suivi le congrès du Forum d'Oc en octobre, en Provence. Et son thème mettait en exergue la problématique de l'agriculture familiale disparaissant lentement mais surement en particulier à cause de la cherté du foncier agricole. Or, l'alimentation devient un enjeu économique et stratégique pour des groupes financiers aux moyens importants, qui aujourd'hui investissent dans les domaines agricoles.

Or, ce modèle familial en danger véhicule une richesse d'un tout autre ordre : les paysans emploient encore la langue d'oc, souvent, et même si souvent il n'en reste que le jargon professionnel du travail de la terre, avec eux l'occitan reste relativement véhiculaire.

Perdre la terre ce serait donc perdre la langue...

Dans ce numéro nous terminons la publication de l'histoire de l'ultime exécution capitale française, qui eut lieu à Marseille, et Sarà Laurens encore une fois décortique la mécanique de l'horreur.

Liza l'Occitane, elle, nous narre un superbe projet collectif engageant les artistes de langues minoritaires, à Astaffort, la patrie de Francis Cabrel. L'article sera donc en provençal (comma Liza) et gascon ( comme Astaffort).

Eliana Tourtet s'est intéressé, elle, à un aspect fondamental de la personnalité d'Annie Ernaux, la prix Nobel de littérature... qui fut confrontée à la répression scolaire de son français trop régional au goût de ses maîtres.

Dans ce numéro nous proposons aussi, en particulier aux enseignants, mais pas que, une page illustrée thématique : quelle alternative occitane aux anglicismes courants ?

Le sommaire est bien plus riche encore, sur 24 pages illustrées. Mais nous vous le laisserons découvrir quand le facteur vous l'apportera. Vous vous abonnez ? C'est ici 

Vendredi 4 Novembre 2022
Aquò d'Aquí




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.