Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan


Le journal patit de difficultés immenses, néanmoins l'équipe fait tous les sacrifices pour assurer continuité et qualité. Abonnez vous !



Chez vous vers le 15 novembre
Chez vous vers le 15 novembre
Malgré les difficultés, financières, qui épuisent l'équipe après trente cinq ans de publication à prix modéré, le numéro de novembre est prêt à l'impression. Vous vous abonnez ?  voyons le sommaire... sommairement...

L'agriculture familiale est un modèle qui véhicule encore la langue d'oc, mais ...

Nous avons suivi le congrès du Forum d'Oc en octobre, en Provence. Et son thème mettait en exergue la problématique de l'agriculture familiale disparaissant lentement mais surement en particulier à cause de la cherté du foncier agricole. Or, l'alimentation devient un enjeu économique et stratégique pour des groupes financiers aux moyens importants, qui aujourd'hui investissent dans les domaines agricoles.

Or, ce modèle familial en danger véhicule une richesse d'un tout autre ordre : les paysans emploient encore la langue d'oc, souvent, et même si souvent il n'en reste que le jargon professionnel du travail de la terre, avec eux l'occitan reste relativement véhiculaire.

Perdre la terre ce serait donc perdre la langue...

Dans ce numéro nous terminons la publication de l'histoire de l'ultime exécution capitale française, qui eut lieu à Marseille, et Sarà Laurens encore une fois décortique la mécanique de l'horreur.

Liza l'Occitane, elle, nous narre un superbe projet collectif engageant les artistes de langues minoritaires, à Astaffort, la patrie de Francis Cabrel. L'article sera donc en provençal (comma Liza) et gascon ( comme Astaffort).

Eliana Tourtet s'est intéressé, elle, à un aspect fondamental de la personnalité d'Annie Ernaux, la prix Nobel de littérature... qui fut confrontée à la répression scolaire de son français trop régional au goût de ses maîtres.

Dans ce numéro nous proposons aussi, en particulier aux enseignants, mais pas que, une page illustrée thématique : quelle alternative occitane aux anglicismes courants ?

Le sommaire est bien plus riche encore, sur 24 pages illustrées. Mais nous vous le laisserons découvrir quand le facteur vous l'apportera. Vous vous abonnez ? C'est ici 

Vendredi 4 Novembre 2022
Aquò d'Aquí




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.