Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Aquò d’Aquí aura soif en juin


La relation entre l’actuelle sécheresse et le réchauffement climatique n’est guère remis en question par quiconque. Nous y consacrons notre dossier du mois de juin : en Provence, Occitanie, Nouvelle Aquitaine… et au Québec.



photo Pascaline Barthélemy DR
photo Pascaline Barthélemy DR

Le déficit hydrique dans la plupart de nos régions est important, et surtout il tend à devenir la norme !

 

La relation entre l’actuelle sécheresse et le réchauffement climatique n’est guère remis en question par quiconque. Nous y consacrons notre dossier du mois de juin : en Provence, Occitanie, Nouvelle Aquitaine… et au Québec.

 

Pendant ce temps à Digne, Marcelle Delpastre est adaptée à la scène. La grande mais discrète poète-paysanne corrézienne fut et reste une grande voix poétique d’oc. La Mobile Compagnie a eu l’excellente idée de faire clantir cette voix devant le public de la ville alpine.

 

Bien entendu vous l’aurez remarqué, ce mois de juin on revote… nous vous présentons l’initiative régionaliste. Oh ! Disons le clairement, elle ne bénéficiera pas des temps d’antenne et des invitations télévisuelles des autres, alors, nous compensons un peu avec nos faibles moyens, afin de vous informer de cette partie du débat électoral que les médias avec vue sur cour ne vous proposera pas.


Côté Histoire, parlons de Paul Ricard. L’industriel fut … séparatiste… Non ! Mais le préfet le crut en 1935. Felip Martel vous raconte l’histoire, et nous vous initions aussi au marketing dans la Rome antique, vous verrez, ça vaut l’amphore !

 

N’oubliez pas de vous intéresser au portrait que nous traçons d’Estela Lame, l’agrégée 2022 de Langues de France : eh ! Oui, il n’y en a qu’une en France. Et la lauréate n’est pas dupe du mauvais sort que le ministère de l’Education fait à sa matière.

 

Et puis, si vous appréciez, si vous souhaitez soutenir la langue occitane dans toutes ses variétés dans le domaine de l’information d’actualité, svp, abonnez vous dès aujourd’hui !


Lundi 30 Mai 2022
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.