Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Amé Racouchot, gredon radicau


Jan-Loís Racouchot, l'autor de Jùli Omenàs, coma vei lo radicalisme d'Islam a l'ora d'ara.



De jiadistes disciples d'Arnaud Amaury

Arnaud Amaury, legat dau Papa davant Besiers en 1214 : "tuatz lei totei, Dieu chausirà lei sieus" JLR DR
Arnaud Amaury, legat dau Papa davant Besiers en 1214 : "tuatz lei totei, Dieu chausirà lei sieus" JLR DR
Lors de la mise en ligne de ces dessins de Racouchot, nous avons publié deux commentaires sur Facebook : l'un affirmait que le dessin était à côté de la plaque, c'est à dire qu'on attendait autre chose dans la période ; l'autre que le dessinateur relativisait mal à propos le terrorisme islamo-fasciste.

Nous entendons bien ces critiques mais n'y souscrivons pas. Le massacre de la population de Béziers par les croisés en 1209 est fondateur du crime pour cause de lèse religion. Il a été occulté en France autant que les autorités ont pu en cacher la portée.

On ne l'a pas officiellement commémoré en 2009 en France, pays pourtant prompt à célébrer tout événement historique.

Alors que les croisés mettent le siège devant la ville, exigeant qu'elle livre ses 200 cathares, celle-ci refuse. Sa garnison tente une sortie, qui tourne mal. Les croisés envahissent alors la ville, et la mettent à sac en passant les 20 000 habitants au fil de l'épée.

On prête au légat du Pape, Arnaud Amaury, la fameuse phrase : "tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens!"

Qu'il l'ait dite ou pas, dans les faits, c'est à un massacre consciencieux pour cause religieuse que l'armée de rapaces croisés animée par l'idéologie de l'Inquisition se livre.

Sa violence est destinée à mettre fin à une situation de tolérance alors exemplaire dans le monde.

Cet acte fondateur,une idéologie professant la mort pour ceux qui ne pensent pas comme il faut, trouve de multiples suites dans l'histoire, ainsi durant les guerres de religion en France.

L'islamo-fascisme fait de même. Le replacer par un dessin dans sa perspective historique n'avait rien d'outré. Et Racouchot a eu raison de suivre cette logique, quoique la proximité immédiate des massacres de janvier 2015 nous rendent ceux-ci particuliers.

Cheic Òmar coma l'auriá pensat

JLR DR
JLR DR

Vendredi 9 Janvier 2015




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.