Aquò d'Aqui


            partager partager

Al Cirdoc de Besiers s'acampèron diluns los mestres de Calandretas en formacion


BEZIERS. Au Cirdoc, lundi, la promotion du centre de formation des maîtres de Calandreta s'est choisie un parrain.



Entrée libre ce soir à Béziers
Entrée libre ce soir à Béziers
Ongan, son 11 calandrinas e causiguèron un pairin de tria, Silvan Carrère, musician, òme
de radio e de television, comentator esportiu, amai mai ! Promet una batejada plan
animada...

La batejada a fa partejar un moment fòrt de la lucha actuala de l'occitan per se bastir
un avenidor. Per ne saber mai a prepaus de çò que sonam « la batejada de la còla novèla
de calandrin(a)s en primièra annada de la formacion a APRENE »

Debanament de la serada de diluns 6 de genier :
18 oras 45 Acuèlh
19 oras 00 Benvenguda e discorses
19 oras 20 Las calandrinas presentan la demanda al pairin.
Lo pairin respond.
... puèi moment de convivialitat.

Un pairin de tria

Silvan Carrère (photo Xdr)
Silvan Carrère (photo Xdr)
APRENE es l'establiment que forma totes los ensenhaires per las escòlas Calandreta.

Permetèt a 168 d'entre eles de venir Professors de las Escòlas. Per ne'n saupre mai legirètz la pèça joncha.

Amé la "Batejada" s'agissiá de parainar la còla am'una personalitat...E aqueu vesper son elei, lei de la premièra annada d'Aprene, que demandaràn a l'elegit de sei vòts de lei parainar...o de lei marainar.

And the winner fuguèt...Silvan Carrère, musician e òme de radiò.

L'intrada au Cirdoc es a gratis e vòstra venguda es sovetada per leis organisators.


 

Vendredi 3 Janvier 2020
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.