Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Ajudatz Lissandre a valorisar la paraula dei vielhs occitans ?


MARGERIDE. Lissandre Varenne collecte la parole et la culture d'oc depuis vingt ans, et aimerait aller plus loin, et surtout mieux. Le financement participatif qu'il a lancé marche bien. Il demande votre aide pour pouvoir mettre à disposition de tous un fonds déjà richissime.



Pratiques traditionnelles de vannerie, avec Lissandre Varena (photo LV DR)
Pratiques traditionnelles de vannerie, avec Lissandre Varena (photo LV DR)

Despuei si dètz e vuech ans, Lissandre Varenne pausa son micrò, puei son camescòp, davant de vielhs qu’an en comun de parlar la lenga nòstra. “Oh ! Crèsi que pòdi ne’n comptar de centenas, que ara fa vint ans que lei rescòntri”.

 

Lo trentenari afogat de memòria populari viu a l’ora d’ara en Margerida, sus lei plans ennevassats d’Auvernha, onte trabalha dins l’administracion de l’Educacion Nacionala. E sei dimenjadas lei passa a son leser, en meme tèmps una mission.

 

Mai se collectar a pas de prètz, a un cost, e son salari pòu pas tot. “Fau ben vèire qu’ai necessitat, au ponch que ne’n siáu arribat, de discs durs de granda capacitat, d’un camescòp a nivèu, e de poder m’ostalar quora me desplaci per un rescòntre”.

 

Amb aquò a començat de chifrar coma trobar lei mejans : “fau ben dire que totei leis organismes publics qu’ai picat a sa pòrta, emai aquelei que fan mestier d’ajudar a l’occitan, m’an opausat lo manca d’argent. Alòr lo finançament participatiu m’a semblat lo mai segur.”


Donar la paraula an aquelei que jamai degun escota

Lançat fa una setmana, lo kiss kiss bank bank a deja acampat una polida soma. E s’acaba a la meitat d’abriu. Adonc a bòn espèr de capitar l’acampat dei 5000€ que demanda au monde.

 

E comença d’i crèire vertadièrament. Li fa plaser, vertadièrament pereu, bòrd qu ’amb aquelei dardenas , Lissandre podrà “valorisar aqueu monde que, de còps que li a durant tota sa vida, degun li a laissat la paraula, bòrd que parlava la lenga que deuiá escondre!” Lo pièger : “quora sei propreis enfants devalorisan la lenga d’aquelei vielhs”

 

Leis ancians que degun carcula, per aqueu trentenàri afogat, son de monde passionants, carrejaires d’una cultura meravilhosa, que s’agis de pas perdre.

 

A l’ora d’ara podètz ja mirar lo trabalh de Lissandre Varenne amb lei quauquei tròç que publica sus sa cadena Youtube e son facebook. Mai segur vòu anar mai luenh. “Pensi publicar per totei una ben mai granda part de mei collectatges que lei benlèu 2% que pòdi mostrar a l’ora d’ara...E mai que tot utilisariá aquela fònt abondosa per faire de documentàris”.

Aller au contact réclame du temps et des moyens (photo LV DR)
Aller au contact réclame du temps et des moyens (photo LV DR)

Una fònt de testimònis fantastica

E, a prepaus...per va faire li faudriá un logiciau professionau de montatge videò. Amb aquò podrà tanben sotatitolar sei filmes. Alòr sabètz coma ajudar aquel enfant de Provença qu’a plantat cavilha dins lei montanhas a vacas…

 

Despuei lei prats onte resta ara, s’alegra d’aver rescontrat lo monde dau Felibrige, ont’a pres sei premiers cors de lenga nòstra, avans que, de viatges en sejorns, amé lei vielhs, amolar sa larga coneissénça de l’occitan, d’entre Piemont e Avairon, fins qu’ara lo relarg onte tanca son camescòp.

 

Per l'i portar pèire es aquí

 


Mercredi 10 Mars 2021
Michel Neumuller





1.Posté par Berger Silvia le 11/03/2021 17:19
Un trabalh de tria que m'a totjorn regalada e que deu contunhar. Cal ajudar aquela generosa volentat !

2.Posté par La_Gaste le 11/03/2021 20:48
Ten te fièr l'òme! Un trabalh dels bons e tras qu'important!

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.