Aquò d'Aqui


            partager partager

Ais, Bernard Foccroulle renovelarà pas


Bernard Foccroulle dirige le Festival International d’Art Lyrique depuis 2006. Il ne renouvellera pas son contrat à l’issue de celui-ci en 2017. Associé au renouveau créatif, et social, de cette institution, il souhaite officiellement se consacrer à sa carrière d’organiste. Mais sa décision arrive alors que les financeurs publics du Festival sont désormais tous à droite.



Photo MN
Photo MN
Arribat en 2006, Bernard Foccroulle es alòr un organista bèlga ais idèas comunistas. Tre lo començament embaucha un director financier que siguèt clavaire de la Confederacien Païsana. La dralha dau Festivau serà mai sociala, es segur.
 
Sota son mandat, lo Festivau, segur, s’interessa ai grandei questiens de democracia e de l’ajuda a la cultura dins de país onte la guèrra empacha son expressien.
 
En 2009 que programa Zaïdé de Mozart, fa tot un tarabast public sus l’esclavagi. Alòr de trabalhaires quasi esclaus trabalhan dins lo Gof arabò-persic. En 2015 lo Festivau fa son bessonatge am’aqueu de Baalbec, au Liban, qu’assaja de viure maugrat de decenias de guèrras. En 2016 fisarà an un autor palestinian la creacien d’un operà… E mai que tot atriva lei subvenciens publicas per menar de projècts artistiques e sociaus dins lei quartiers, sestians o marselhés.
 
Oficialament, lo Director Generau, après quatre mandats, vòu faire autrament. «  Aspiri a dispausar de mai de temps e d’estabilitat per me consacrar a l’interpretacien e a la composicien, mai tanben a la recèrca, e mai a l’aprefondiment d’un chiframent deis enjuecs culturaus ».
 
Segur qu’aquel aprefondiment ne’n sente la necessitat au moment que lei politicas culturalas de’n pertot en Euròpa patisson dei restricciens budgetàrias e d’un conservatisme novèu. Mai pereu en França, la situacien promet(e) de venir dificila, am’un FN que pesarà sus lo biais de viure la cultura, e en Provença amé de collectivitats que sont totei passadas de gaucha a drecha en 2015.

Lundi 21 Décembre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.