Soutenez Aquò d'Aquí

Durer! Pour vous assurer cette information d'actualité dans notre langue malmenée, garder solide le fil qui nous relie à la génération montante, que nous ne voulons pas acculturée. C'est le sens de nos appels au soutien, chers lecteurs.


Nous ne sommes pas optimistes.

Vous le voyez, nous vivons dans un monde de plus en plus univoque. Une seule parole politique, une seule solution, une seule voie...Les alternatives en politique se racornissent. La pensée unique est ultralibérale et franco-française.

Quelle place pour nos langues régionales dans ce retrécissement de la pensée, du futur?


 
Soutenez Aquò d'Aquí






            partager partager

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !


Notre dossier sur le réchauffement climatique et le problème de l’eau en Provence voisine avec les dires d’experts sur la situation en Catalogne et l’avenir de l’enseignement de l’occitan. Abonnez vous vite ! Il sera bientôt sous presse.



En janvier prochain la nouvelle Loi sur l’Eau entrera en vigueur. Elle mettra les élus locaux dans l’obligation de gérer les mille problèmes de l’approvisionnement, des risques et du bon état du milieu. Or, cette loi tombée des cabinets ministériels au printemps dernier se heurte à une réalité de terrain : le pouvoir des élus de terrain est limité.
Le prochain numéro arrivera chez nos abonnés vers le 15 - 20 décembre. Abonnez vous vite.
Le prochain numéro arrivera chez nos abonnés vers le 15 - 20 décembre. Abonnez vous vite.

Les élus provençaux se jettent à l'eau et veulent modifier la Loi Gemapi, jugée "hors des réalités de terrain"

La France, comme à son habitude, confie le pouvoir de décider à l’Etat, la contrainte de gérer aux élus locaux. Dans le domaine de l’eau, ressource si essentielle à la vie du pays, cette logique est dramatique. Notre dossier mensuel s’intéresse aussi au risque que le réchauffement climatique fait courir à la population provençale, à ses paysages, à sa biodiversité. Nous allons à la rencontre des paysans de Haute-Provence, et des scientifiques de Camargue pour vous donner une vision aussi juste et diverse que possible sur notre futur et sur les moyens de le décider.
 
Pendant ce temps, nos « frères de loin », ces Catalans confrontés à une crise institutionnelle et à un déficit de démocratie, nous interrogent à plus d’un titre : ces gens impliqués nous apprennent-ils qu’en Europe, le règne des minorités oligarchiques contraint les libertés des citoyens ? Et leur lutte n’est-elle pas la nôtre ? Cependant, leur stratégie est-elle la bonne ? Nous en parlons avec le linguiste José Delofeu.
 
Si en Catalogne le catalan est langue d’enseignement, en Provence comme en Bretagne ou …en Catalogne française, la langue régionale survit avec d’immenses difficultés à l’école de la République. Le nombre de postes ouvert au Capes et à l’Agrégation de langue d’oc pour 2018, ridiculement hors des besoins, nous le rappelle. Christian Largarde, socio-linguiste invité de l’Aeloc pour son colloque dernièrement, en rajoute une couche.
 
Dans ce numéro de Noël vous pourrez aussi vous informer des nouveautés éditoriales, avec l’aide de la Librairie Occitane des Alpes, notre partenaire.
 
Mais dans le domaine culturel, vous ferez aussi connaissance avec les difficultés à créer au pays. Le festival arlésien Convivència ne sera plus subventionné par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais organise maintenant son avenir exclusivement avec le public.
 
Nous en profiterons pour vous appeler aussi à accroitre ou à renouveler vos efforts pour défendre une presse d’expression occitane, que vous avez déjà sauvée voici un an et demie. Cet Aquò d’Aquí rénové, désormais de belle facture et au contenu que vous appréciez, en est l’exemple. Vous êtes son premier soutien, le plus essentiel. Faites nous connaitre, et surtout abonnez-vous.
 
Vous profiterez ainsi de nombreux contenus d’actualité, de réflexion, que nous réservons aux abonnés du magazine mensuel, comme les dossiers cités plus haut, comme aussi les dessins d’humour acide de Phavorin, les digressions sur le parler marseillais de Médéric, ou les mots mesclats de Reinat.
 
 

Jeudi 7 Décembre 2017
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.