Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

A s’Ais Pèire Audi confierma sei chausidas : barròc e contemporanèu


AIX. Seconde édition de la manifestation lyrique phare pour Pierre Audi. Il affirme ses choix : baroque et contemporain.



La segonda edicien dau Festenau d’Art Liric d’Ais-de-Provença sota la direccien de Pèire Audi, l’ancian director d’aqueu d’Anvers, signarà l’aumentacien dau nombre d’operàs, cinc e un siesenc en versien concertanta, e la disparicien de tota prepausicien de musica provençala, que de còps son predecessor Bernat Foccroulle, aviá ajustat a l’avans-festenau dau mes de junh.

 

Lo caractèr mediterranèu d’aquela manifestacien, desvelopat per Foccroulle, li es encara, mume s’es afeblit, mai amé de prepausiciens artisticas ja assajada, coma amé lo compositor palestinian de Provença Moneim Adwan, que vesem chasque estiu sei novèutats.

 

Dei cinc operàs fau retenir la creacien d’Innocence, de l’autora finlandèsa contemporanea Kaija Saariaho : una istòria onte la dramatica metrà en valor lo caractèr cosmopolita dei familhas (borgèsas) de l’Euròpa d’ara. A la conferència de pressa de presentacien, s’es dich que uech lengas li seràn entendudas (mai pas l’occitan, tranquil!).

 

Monteverdi amé L’Incoronazione di Poppea (dir. Garcia Alarcon, un cap d’orquèstra argentin partisan d’una lectura joiosa e colorada de la musica barròca, que tòrna a s’Ais après un blanc de quauqueis annadas), e en versien de concèrt L’Orfeò, serà valorisat. E l’operà d’Alban Berg Wozzeck (una òbra de Büchner sus la manipulacien dei fèblas per lei fòrts dins una societat militarisada) confierma lo gost de Pèire Audi per leis òbras contemporanèas.

Pierre Audi affirme ses choix : le contemporain ! (photo MN)
Pierre Audi affirme ses choix : le contemporain ! (photo MN)

six opéras

Am’eu faudrà pas tròp esperar d’òbras scenicas en vestits d’epòca. Amb’aquò veirem tornar lo metor en scèna russa Dmitri Tcherniakov. En 1994 aviá ja gastat lo Don Giovanni de Mozart am’un biais d’agitacien qu’ajudava pas lei cantaires ; en 2020 lo convidan a renovelar son iperactivitat per un Cosi fan tutte onte aurèm per alhor lo plaser d’entendre la mezzò Veronique Gens.

 

Dau budgèt en 2020 sabem pas grand causa encara, senon que lo Festenau demanda encara un esfòrç ai collectivitats, per una visien fòrça partisana dau director que vòu imprimir son biais dins la manifestacien creada en 1948 : “lo siecle XIX es fòrça constiblat au nivèu teatrau” aviá declarat au Jornau Liberation Pèire Audi l’an passat. Per eu, lo barròc au mens pòu se marridar am’un biais “estilisat, pas tant realista” coma lo contemporanèu que li agrada mai.

 

Edicien dau 30 de junh au 18 de julhet


Vendredi 31 Janvier 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.