Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (14)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. quatorzième semaine.

Edité par l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc

L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .


















            partager partager

A Lienemann li agrada pas que se parle còrse a l’Assemblada de Còrsa


Le nouveau président de l’Assemblée de Corse a estimé que les manifestations antimusulmanes d’Ajaccio étaient contradictoires avec l’esprit de liberté religieuse, historique en Corse, selon lui. Quelques jours auparavant on aurait attendu de la sénatrice PS de Paris un état d’esprit similaire en ce qui concerne le droit de s’exprimer en langue corse.



Jean(Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, et Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris (photo XDR)
Jean(Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, et Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris (photo XDR)
Curiosa costuma en França que de faire un procès en plaça de debatre. Per de personatges politics es estrani. En aquela matièra podèm donar la palma a la senatritz parisenca PS Marie-Noëlle Lienemann.
 
Segur, despuei lei declaraciens de Jean-Guy Talamoni per l’obertura de la sessien de l’Assemblada de Corsega, li a agut leis eveniments d’Ajaccio, onte de pompiers siguèron nafrats per de monde encagolats, puei lei passa carriera au perfum xenofòb. Devriá donar un relèu novèu a la garrolha entre lei dos personatges politics.
 
Adonc, a pena acabadas leis elecciens regionalas, marcadas per lo bomb dau FN en França, vaquí que l’anciana ministra dau lotjament de Lionel Jospin vòu de sanciens dau governament per lo novèu president de l’Assemblada Territoriala de Corsega, Jean-Guy Talamoni. 

Li repròcha pas ce qu’a dich au moment de son premier discors, bòrd qu’entende pas lo còrse, MN Lienemann. Ce que passa pas per la senatritz, es que la dicha siguèt facha dins aquela lenga.
 

Principes de la République ?

Une réaction du gouvernement demandée contre le président de l'Assemblée de Corse, alors que l'Etat ne parvient pas à assurer l'ordre républicain dans le sud de l'Ile ?
Une réaction du gouvernement demandée contre le président de l'Assemblée de Corse, alors que l'Etat ne parvient pas à assurer l'ordre républicain dans le sud de l'Ile ?
« Delà dau non-respect de la Lèi (lo francés lenga de la Republica, Ndlr), que sembla pas de tafurar lo novèu president, aquela actitud es prejudiciabla au principi d’egalitat : es evident que l’ensems deis abitants de Corsega mestrsejon pas aquela lenga regionala e que pòdon pas entendre lei prepaus de son elegit ».
 
E de demandar au governament de prene de mesuras, bòrd que per l’elegida parisenca, « an un moment que la defensa dei principis e valors de la Republica s’impausa en totei ».
 
Mesclar dins la muma saussa un elegit regularament elegit per lo pòple e lei tuaires de Daech mandats per d’imams forestiers es segur una bèla cagada. Mai es de se demandar perqué la senatritz s’es pas presentada ais elecciens en Corsega, per faire valer seis arguments.
 
Auriá alòr poscut entendre lei resons que fan que lei Còrses pòdon pas totei entendre lo còrse.  Per fauta de co-oficialitat dei doas lengas, que leis amics socialistas de l’anciana ministra an totjorn refusat ai Còrses.

Mardi 29 Décembre 2015
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí en mai

Dison que...

La ruralité a forte identité, l'oubliée des blocs politiques

La décentralisation c'est le thème que les candidats les plus en vue de la présidentielle ont mis sous le tapis. Et pourtant, c'est là que se concentrent problèmes et frustrations.

Nous l'avons remarqué, durant la campagne pour l'élection présidentielle, la place et l'avenir des territoires, des pays, a été pratiquement absente, en tout cas dans la propagande des trois premiers candidats. Pourtant, la question du pouvoir d'achat, qu'ils ont tous abordé abondamment, dépend bel et bien de la place qu'on occupe dans le pays.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.