Glaudi Bressand nous a quitté

Il était habitué des stages d'occitan estivaux, durant lesquels il pratiquait son activité de prédilection : l'écoute des autres.

Glaudi Bressand  nous a quitté
Glaudi Bressand s’est simplement affaissé lors d’une cueillette en montagne le 30 juillet dernier, et ne s’est plus relevé. Il avait 72 ans. 






            partager partager

A Castèurainard lei bèstias parlavan que provençau


CHATEAURENARD. Lié au parcours de TransHumance, le « voyage au pays du bestiaire provençal » proposé par le Credd’O aura finalement assuré seul l’animation du bourg, avec le balèti du soir et les courses camarguaises organisées par les écoles taurines. Le Théâtre du Centaure a en effet déclaré forfait pour cette étape. Sans qu’en soit avisé le public.



Le Cep d'Oc avait fourni les témoignages collectés (photo MN)
Le Cep d'Oc avait fourni les témoignages collectés (photo MN)
Mai monte a passat la TransHumance ? Dins lei carrieras de Castèurainard deguna feda, e pas mai de camèu ! Solament un parèu dins sa veitura que me demanda : « perdon ! siatz d’aquí…que cercam onte es lo camp dei bèstias… »
 
TransHumance, una mena de caravanserai dau siècle XXI es una figura de proa de l’annada Marselha Provença. Deu menar a Marselha despuei lo Var d’un costat, e long dau Ròse de l’autre, jusqu’a Marselha monte arribarà lo 7 de junh, totei lei bèstias qu’an ajudat l’òme a viure au long de son istòria. E la tòca es de lei mesclar ais òmes. Lo Teatre dau Centaure, que baileja aquela escomessa, es una tropa especialisada dins l’espectacle amé lei chivaus.
 
A l’Ofici dau Torisme, vaquí lei emplegadas bèn encanhadas. « Nos an avisats esto matin que se debanariá pas ! La reson ? Pas pron de monde s’es marcat per acompanhar lei bèstias. Que mesprés per leis associacions localas que comptavan dessus ! E tot parier per lei visitors que son venguts ! »
 
Davant lo Centre Culturau, lei joines qu’aculhon lo monde dison, elei, qu’es la crenta que plòuguèsse qu’a anulat la manifestacion màger de la ciutat. Subran ajustan qu’a l’interior l’espectacle en provençau, eu, se debana bèn.

L’òbra de Bec, de Mistral, de D’Arbaud convocada

« Amé tot aquò, impossible de ne’n trobar l’orari, » rena un espectactor tant tardier coma ieu… « lo site web de Marselha Provença 2013 rensenha pas sus çò que se fa en lenga nòstra ! »
 
Un còp intrat au Centre Culturau nòu, tot chanja. Vaquí de monde per vos aculhir, per vos endraiar… Li trobam meme Michèu, l’emplegat dau CreddO, nafrat a la camba, que pasmens vos avisa monte son lei plaças lei melhoras per profichar de l’espectacle.
 
Dins la sala sorna e son galinier, un gardian testimonia sus l’escranh que finalament, de viure amé lei chivaus dins lei paluds, li aviá fa una vida de nomada sensa laissar son país. Seguisson lei tèxtes de Delavouët, bèn tròp rarament legits.
 
Nos vaquí dins lo temple de la lenga d’Òc, ben solets a far clantir la lenga demieg leis autras iniciativas de MP 2013. Romieg Jumeau, lo president dau CreddO, a portat l’idèa coma una crotz tot lo temps – longàs - qu’a degut cercar pron de mejans per reussir.
 
Mai ara que la sala bèn clafida es ravida, esquissa una riseta, aquel òme. L’idèa pega au concepte de TransHumance, s’agís d’avivar sus lo pontin l’òbra literari de Mas Felip Delavouët, de Sèrgi Bec, d’Aubanel e de Mistral, entre autres. 

Bèstias de la tèrra e dau pantai

Defila lo bestiari dei bastidas, dins lei filmes qu’a fach lo Cep d’Oc, es evocat sa relacion amé lei trabalhaires de la tèrra, es toteis aqueleis istòrias que s’entrecavaucan  am’aquelei dau bestiari fantastique de Provença, especialament de Camarga.
 
Ansin, après lo gardian e un pastre vièlh que dison sa relacion amé lei bèstias, Andrieu Neyton legisserà l’istòria de la Tarasca tau coma l’escriu Frederic Mistral. Drac e Bèstia dau Vacarès son tanben convocats, e entre doas dichas de ligason de la cantairis Liza, lo Chœur de la Roquette pontua de sei cants l’après dinnada.
 
Lo public sembla urós, que pica dei mans un brave moment a la tota fin.
 
Lo ser la Capouliero dau Martegue farà balar leis afogats de dança. Lo vent que bofeta e la plueja que pluejeta an fach paur ais organisaires, e enluec de la plaça, es lo Centre Culturau un còp de mai que recebrà lo monde vengut per l’unica manifestacion coerenta de Marselha Provença 2013, dedicada a la lenga occitana au nòstre.
 
Mai qu va saup ? Pas aquelei que son anats veire sus lei documents telematiques de l’organisacion, qu’a pas degut pagar quauqu’un per seguir l’afaire e publicar lei messas a jorn. Urosament que dins lei papiers esparpalhats de MP2013 aqueu trabalh fuguèt bèn fach.
Le bestiaire provençal mis en musique (photo MN)
Le bestiaire provençal mis en musique (photo MN)

Dimanche 26 Mai 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí danse costumé et manifeste pour la République !
Dison que...

Provença se rebrassa !

— Alors maintenant vous allez dire : “ Région Sud ” ? — Ò pas mai ! Provença se rebrassa !

« (…) Dins touto aquelo bouscarasso
Que fourmidable se rebrasso
Envers lis enemi de noste libre noum (…) »
F. Mistral Calendau

Provença se rebrassa !
La bouscarasso ,  aquèla de discussions sensa fin  per trobar un nom a la Region. 

 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.