La mitat presonièra

La statistique nous dit froidement la part émergée d'un quotidien d'entravées. La moitié féminine de la population n'est pas libre de ses mouvements.

Fa tot bèu just una setmana dimècres 17 d’abriu una joineta siguèt violada dins un trin regionau entre Ais e Marselha, dins un vagon onte li aviá d’autrei viatjaires. Sensa ren dire mai avans que l’enquista n’en digue mai, fau quand muma rementar que la tiera comença de pas s’acabar jamai.
 






            partager partager

A Arle Convivència corre après lei jorns


ARLES. Le Festival organisé par Attention Culture ! a vu ses subventions tomber d’un tiers. Nonobstant, l’équipe organisatrice entend proposer comme les 16 années précédentes une édition de six jours. Et lance pour cela son opération de financement participatif.



En 2005 Claude Marti vient jouer à Arles pour Convivència, l'année du débat sur le thème "viure e trabalhar au país" (photo XDR)
En 2005 Claude Marti vient jouer à Arles pour Convivència, l'année du débat sur le thème "viure e trabalhar au país" (photo XDR)
Despuei 16 annadas lo festenau arlatenc Convivéncia prepausa un rescòntre amé d’artistas e de preocupacions socialas que laissan pas indiferent.
 
Pasmens, la marèa bassa dei subvencions regionalas li laissan que quatre jorns possibles sus lei sèt dau Festenau abituau. La solucion ? un finançament de cotria amé la platafòrma Provence Booster.

De que ne'n ditz son fondator ?
 
Joan Colomina, onte ne’n siás d’aqueu festenau ?
 
D’un caire. la subvencion publica d’aqueu festenau a gràtis a tombat de 30%, e es lo Consèu Regionau premier que l’a facha baissar. Puei lo retard per votar aquela ajuda reducha nos a constrenchs a « menjar » manjar ? nòstra tresorariá. Ara ne’n siam a saupre que podèm pagar quatre jorns d’un festenau que ne’n fa sèt.

Provence Booster un choix régional

Lo budget Cultura de la Region creisse pasmens de 9% en 2016.
 
Es d’estructuras que ne’n an pas tant de besonh que profiechan de : lei grands festenaus provençaus tau coma aquelei  d’Avinhon o d’Ais. Per leis autres, li a qu’a bramar famina, que que siegue l’interès.
 
Vòstra reaccion es de cercar lei dardenas que mancan ?
 
Segur, e am‘una operacion de finançament participatiu, un « de cotria » se volètz. A dos nivèus : s’agantam 3500 € podrem organisar lo cinquen jorn dau festenau, e amé 6500 € farem lo sieisen.
 
Avètz pas chausit una platafòrma celebrissima tala coma KissKissBankBank o Ulule. Perqué ?
 
Voliam evitar leis emanacions de grandei societats bòrd que nòstre festenau es un afaire associatiu e que fèm ges de profiech. D’un autre caire, Provence Booster es regionau, nosautres pereu. Enfin, sa prepausicion per valorisar nòstra escomessa, l’avèm trobada flama.

Claude Marti, et Saltimbanks avec tant d'autres

Jean Colomina, disquaire hors normes et ancré dans la cité avait trouvé intéressant de proposer musiques du monde et débat sur l'état du monde...(photo MN)
Jean Colomina, disquaire hors normes et ancré dans la cité avait trouvé intéressant de proposer musiques du monde et débat sur l'état du monde...(photo MN)
Convivéncia es de desenas d’artistas de la Musica dau Monde que son venguts aquí cantar. Se deuriatz ne’n rementar que dos d’aquelei moments ?
 
Sabètz que Convivéncia èra un concèrt a miegjorn pròche d’un discari, puei un rescòntre amé l’artista o una problematica.

Avèm chanjat aquò que perqué avèm agut l’astre de trobar una sala granda.

Alòr, maugrat que totei fuguèron agradius, ieu me rementi d’en premier de la venguda de Claudi Marti e dau debat qu’avèm endraiat en 2005 sus lo tèma « viure e trabalhar au país ».

Puei d’un grope de tria que nos èra vengut dau Nòrd, HK et les Saltimbank, que cantavan de tèxtes de revòutas trobats dins sa ciutat dau relarg de Lille. Fòrts ! 

Mardi 31 Janvier 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Voici Aquò d'Aquí de mai
Dison que...

Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan

Notre-Dame de Paris fait aussi partie du patrimoine occitan. Notre patrimoine immatériel fait-il partie de celui de la France, M. Macron ? Si oui, que ne décidez-vous de le revitaliser, avec la même autorité ?

L’incèndi qu’a devastat per partida la Catedrala Notre-Dame de Paris diluns 15 d’abriu vèrs lei sèt oras dau vèspre questiona tota la França sus la plaça restanta dau religiós dins la societat dau siècle XXI, sus lo suenh portat per leis autoritats au patrimòni materiau e sei trias de finançament, mai tanben sus lo biais de l’intelligentsia de considerar que tot ce que se debana a Paris merita la prioritat de la Nacien.
Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.