Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 












CINÉ-CLUB BERBÈRE
Infos pratiques
le Jeudi 24 Janvier 2019, 18:30 - 22:00
Ostau dau Pais Marselhès - 18 rue de l'Olivier
13005 Marseille
Tel : ostaumarselhes@gmail.com
Description
Nouvel an berbère: bòna annada 2969 !

Toujours autour du cycle des minorités de Marseille, le ciné-club de l'Ostau profite du nouvel an berbère fêté ce mois de janvier pour mettre à l'honneur cette culture riche et diverse. Cette année, nous avons décidé de mettre en avant la culture chaoui, ce groupe berbère vivant dans la région montagneuse de l'Aurès au nord-est de l'Algérie, en choisissant un film tourné dans ce dialecte.

Pour réveillonner façon berbère comme il se doit, il faut d'abord bien manger: ce sera le berkoukès, sorte de couscous aux gros grains de pâtes.
Nadia Ammour, qui nous proposera un petit tour de chant du monde berbère, nous parlera aussi des multiples légendes existantes autour de ce réveillon.
La soirée se poursuivra ensuite avec la projection du film La Maison Jaune.

avec la participation de Nadia Nadia Ammour
Chanteuse et musicienne kabyle.
Ses nombreux collectages en Algérie lui ont permis d'acquérir un riche répertoire de chants berbères.
Ce patrimoine précieux sera partagé à travers 5 chansons, dans 5 des dialectes qui composent la culture berbère.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.