Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Une encyclopédie du Luberon en préparation




Marc Dumas coordonne le projet d'encyclopédie du Luberon (photo XDR)
Marc Dumas coordonne le projet d'encyclopédie du Luberon (photo XDR)
C’est à Marc Dumas que l’Association Les Alpes de Lumière a confié la coordination d’un ouvrage encyclopédique sur le Luberon. Pour cette somme l’intéressé estime qu’un volume sera insuffisant . « Nous ne pouvons faire moins que les ouvrages  déjà existants sur ce territoire » nous explique M. Dumas. L’encyclopédie pourrait être publiée fin 2013, voire en 2014, et comporterait deux volumes : le premier sur le milieu naturel, et le second sur l’histoire du Luberon, « riche dès avant la période romaine ». Toute une partie consacrée à la littérature d’Oc a été confiée à Pèire Pessemessa, qui travaille actuellement sur les écrits des troubadours d’Apt.
 


Massif passerelle ou montagne frontière ?

Comme pour les ouvrages précédents des Alpes de Lumière, consacrés à Lure, puis au Ventoux, il fait appel à de nombreux spécialistes pour rédiger différentes entrées de cette encyclopédie. La grande discussion autour de cette somme concernera sûrement la qualité de ce pays : un territoire d’échanges qui rassemble, ou une frontière ? C’est à Philippe Bachiron, géographe attaché à l’Université d’Avignon, qu’a été confiée cette partie essentielle de l’encyclopédie.
 
« La question est posée » souligne Marc Dumas. « Aujourd’hui on se dit du Luberon bien au-delà de la réalité historique de cet espace, ou de ce que nous en dit la géologie ». Depuis une quarantaine d’année, une certaine gentry aime à pouvoir dire qu’elle s’est installée en Luberon, même s’il s’agit plutôt des Monts du Vaucluse, et la création du Parc Régional a bien entendu créé un sentiment d’appartenance qui aurait bien étonné nos grands-parents, installés dans les villages au pied du massif, et qui fréquentaient bien peu ceux de l’autre côté, nous rappelle Marc Dumas.

Mercredi 19 Septembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.