Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.














            partager partager

Una conferència catalana sus lo fach occitan


REUS. Une excellente présentation du dynamisme culturel occitan, à l’attention d’un public catalan. A un détail près, elle ignore l'existence d'Aquò d'Aquí.



L’excellente conférence du pf Jaume Figueres, a été proposée au public du centre de lecture de Reus, au sud du Principat de Catalogne, le 19 août.

 

“Occitània tant lluny, tant a prop” (Occitanie si loin, si proche) embrassait la richesse et le dynamisme culturel de l’occitanisme, et il faut souligner la grande variété des documents qui montrent l’intérêt de cet enseignant pour son sujet. Aucune poétesse, aucun auteur ne manquait dans le très complet diaporama proposé au public présenciel, comme à celui qui, simultanément, pouvait suivre sur You Tube la conférence.

 

L’interrogation de Jaume Figueres, présenté comme professeur d’occitan, et membre du Cercle Fraternel Occitano-Catalan, portait sur le contraste entre ce dynamisme avéré et le peu de locuteurs certains de la langue occitane. Certes une référence à la récente enquête de l’Office Public de la Langue Occitane, pourrait estimer à la hausse cette population de locuteurs et lecteurs potentiels, si l’enquête n’était pour l’essentiel basée sur les déclarations de gens questionnés.

 

En tout cas l’extraordinaire vitalité de la poésie, de la chanson, de la littérature, et le mouvement en faveur de l’enseignement en immersion montrent qu’a défaut de millions de locuteurs, l’occitan suscite au moins l’intérêt, grandissant, d’une frange de population qui aimerait parler et lire, car elle a pense que la langue est le signe de son identité culturelle et territoriale.

 

Comme il a paru étrange, alors, compte tenu de la belle érudition de ce conférencier, de constater une lacune de taille. Notre titre, créé en 1987, et connu de la plupart des acteurs de la culture occitane, a tout simplement été absent du panorama complet, par ailleurs, de l’expression occitane présentée par monsieur Figueres.

 

Ceci dit nous invitons nos lecteurs à s’intéresser à la manière dont un érudit catalan considère et présente l’action culturelle occitane, dans son contexte historique et dans son rapport avec la catalanité agissante.

 

 


Mardi 20 Juillet 2021
Michel Neumuller





1.Posté par TAUTIL GERARD le 22/07/2021 17:16
Solament A.A?
La question es de saupre quant de publicacions son citadas per l'enquistaire, quant se troban en Provença e quant de l'autra man dau Ròse?

Saupre tanben se Occitania es pas per eu question de proximitat territoriala ambe Catalonha. Comprendretz la question a respècte de la retalha politico-administrativa que conoissèm despuei la pontannada Sarko-Hollande...

Amistats
GT

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre 2023 a ouvert large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.