Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Un Còr de la Plana maliciós au Festivau d’Ais

Le groupe vocal occitan chantait à l'Abbaye de Silvacane


LA ROQUE D'ANTHERON. Chants religieux populaires, ou communards, le répertoire du Còr de la Plana a conquis le public de l’Abbaye de Silvacane, un des lieux du prélude junonien au Festival d’art lyrique d’Aix.



A Silvacane, le groupe de La Plaine a proposé un répertoire de chants sacrés, populaires, a capela (photo Cor de la Plana DR)
A Silvacane, le groupe de La Plaine a proposé un répertoire de chants sacrés, populaires, a capela (photo Cor de la Plana DR)
Lo Còr de la Plana a fach clantir sei cants religiós dins lo …còr de la glèisa cisterciana de Silvacana, a La Ròca d’Anteron,  dins l’encastre dau Festivau d’Ais. Aqueu s’organisa un preludi en junh, avans que de laissar plaça a seis operàs.
 
Davant un public nombrós lei cinq cantaires an debanat un repertòri, segur de glèisa, en occitan marselhés. Mai coma s’agís de Manu Théron, de Benjamin Novarino, de Sebastian Spessa, de Danis Sampieri e de Rodin Kaufman, podiam pas esperar una liturgia canonica.
 
Es ben la cultura populària qu’atriva aquela còla, e sei cants son aquelei de gents que s’amassavan, a Marselha, Albi o Napòls, tant per bastir de barricadas coma per pregar Jèsu o Margarida.
 
Adonc, quand cantan aquela santa, patrona dei fremas embarrassadas, es dins un tradicionau que se demandam s’a recebut l’imprimatur catolic, e que ditz : « Siáu l’esposa de Jèsu Crist / que sus la crotz an fach morir / A Jèsu Crist ai fach promessa / que seriáu totjorn sa mestressa ».

Passiens, de la Crotz a la Comuna de Marselha

E après mai que d’un tradicionau, passien o nadal, que Manu Théron ne’n a en generau recreat la musica, vaquí qu’arriba vertadierament un cant de comunards. Libertat, lo devem a un J. Clozel, que l’aviá publicat dins lo jornau La Sartan en 1892. En veritat, èra lo pseudonime dau critique d’art Joaquin Gasquet, que siguèt felibre.
 
Sota lei cròtas en augivas, s’es adonc entendut, a prepaus de la Libertat (lo títol de la cançon de Clozel) : « Dei mòrts de fam siás la mestressa / d’aquelei qu’an ges de camiá / lei sensa pan lei sensa liech / lei gús que van sensa soliers / an tei carèças ».
 
D’ausir lo picar dei mans dau public, podèm dire qu’agradava fòrça, aquel alhòli ben montat. Tot parier dei tres rampèus , que lo Còr de la Plana n’a poscut se’n sortir, propriament, qu’en acompanhant lei gents fin qu’a la sortida, li cantant l’aubada !
Pour l'ultime rappel, le groupe chante l'aubade à son public, invité à sortir de l'abbaye (photo MN)
Pour l'ultime rappel, le groupe chante l'aubade à son public, invité à sortir de l'abbaye (photo MN)

Lundi 16 Juin 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.