Aquò d'Aqui


            partager partager

Un Cafè Provençau a-z-Ais


AIX-EN-PROVENCE. Un moment et un espace pour échanger en provençal, et pour donner l'occasion aux apprenants de parler et d'améliorer leur pratique devant un verre, en toute convivialité, un mercredi sur deux.



Premier verre, premier contact, premières conversations (photo MN)
Premier verre, premier contact, premières conversations (photo MN)
Flavian es bierraire , Danièu eu trabalha dins una especiariá biò, Maria es professora…E son de totei leis atges lei sòcis dau novèu Cafè Provençau Sestian, que s’ acampan a la beguda associativa dau 3C, un dimècres sus dos, pèr bèure un còp e charrar .
 
« Parlam la lenga, mai sensa pratica, se perde, e lei joines que l’aprenon devon  poder la parlar fòra de l’escòla » sotalinha Maria Francesca, qu’a trobar l’idèa de Danièu, tota simpla, mai geniala, de se reunir pèr parlar, un gòt en man.
 
Pèr aqueu premier acamp, s’agissiá de se presentar. Es am’estonament que  chascun a descubert la richessa de l’autre : bierraire, laütier, escrivan…S’ endraiaràn ben de discutidas.
 
Segur, la tòca es ben d’ajudar leis aprenaires, que lei debutants sont lei benvenguts. Tornarem a dire aquela crida en francès.

Contact et renseignements : Marie-Françoise tel. 06 77 04 89 09 ou mfrancoise.lamotte@free.fr Prochain rendez-vous mercredi 11 octobre à 19h au Café Citoyen 3C 23 Boulevard Carnot, 13100 Aix-en-Provence. 09 72 36 46 47

Mercredi 4 Octobre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.