Aquò d'Aqui


            partager partager

Un Cafè Provençau a-z-Ais


AIX-EN-PROVENCE. Un moment et un espace pour échanger en provençal, et pour donner l'occasion aux apprenants de parler et d'améliorer leur pratique devant un verre, en toute convivialité, un mercredi sur deux.



Premier verre, premier contact, premières conversations (photo MN)
Premier verre, premier contact, premières conversations (photo MN)
Flavian es bierraire , Danièu eu trabalha dins una especiariá biò, Maria es professora…E son de totei leis atges lei sòcis dau novèu Cafè Provençau Sestian, que s’ acampan a la beguda associativa dau 3C, un dimècres sus dos, pèr bèure un còp e charrar .
 
« Parlam la lenga, mai sensa pratica, se perde, e lei joines que l’aprenon devon  poder la parlar fòra de l’escòla » sotalinha Maria Francesca, qu’a trobar l’idèa de Danièu, tota simpla, mai geniala, de se reunir pèr parlar, un gòt en man.
 
Pèr aqueu premier acamp, s’agissiá de se presentar. Es am’estonament que  chascun a descubert la richessa de l’autre : bierraire, laütier, escrivan…S’ endraiaràn ben de discutidas.
 
Segur, la tòca es ben d’ajudar leis aprenaires, que lei debutants sont lei benvenguts. Tornarem a dire aquela crida en francès.

Contact et renseignements : Marie-Françoise tel. 06 77 04 89 09 ou mfrancoise.lamotte@free.fr Prochain rendez-vous mercredi 11 octobre à 19h au Café Citoyen 3C 23 Boulevard Carnot, 13100 Aix-en-Provence. 09 72 36 46 47

Mercredi 4 Octobre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.