Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Tarabast


Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...



A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast

Attention à ne pas provoquer l'écroulement du plafond quand vous êtes dessous !

Per nosautres es sosprenent, bòrd que l’equivalent occitan seriá nòstre “ tarabast ”, benlèu mai nòstre “ chafaret ”.

 

Mai aquelei paraulas que s’aplican tant ben ai “cassoladas” (lo fach de picar fòrt sus dei cassairòlas per protestar), se dirián puslèu per leis estampèus d’estudiants sensa conseqüencia, e aquò me fa bijarre quora s’agís d’evocar una revòuta fòrça seriosa, que se tracta de la libertat d’un pòple.

 

Leis amics Catalans me precisan que la traduccien castilhana seriá “disturbios”, adonc puslèu “trébols” en occitan nòstre.

 

Pasmens diriam puslèu “ escaufèstre ” quand troban de miliers de monde e de policiers lests a s’enfrontar per una rason politica. E en Catalonha s’agís ben a l’ora d’ara d’una questien politica, am’un govèrn espanhòu e de ciutadans Catalans, que l’un accepta pas la volontat deis autres.

 

Aquò dich l’Enciclopedia Catalana me diriá puslèu qu’entre leis uns e leis autres se fan d’escarramussa, de baralla o de renyina. Ah! Renyina nos rementarà nòstre renar , segur.

 

Mai de Barcelona m’arriba una precision de la cantadora lirica Dolors Gea I Valor, Valenciana : “terrabastall” se ditz au País Valencian. Am'aquela vesem un còp de mai l'afrairament entre nòstrei parlars, d'entre Cuneo e Elx.

 

Per ne’n acabar am’aqueu viatge lexicau entre quitran cremat e gas lacrimòs, me fau encara precisar qu’aquel aldarull lei Catalans l’expriman tanben am’un biais de dire fòrça imatjat : mourre un caramell, que podriám traduire literalment per “bolegar l’estalactita”...un manera de dire que dins una cròtta antica, vòu mielhs de pas tròp brandar lo plafon, se volètz pas lo vèire s’ espoutir sus vos. Ce que vòu per una persona, vòu per una societat.

 

Mai siáu pas segur que lo cap dau govèrn espanhòu Pedro Sánchez siegue tant sensible ai consideraciens lexicalas coma au tèrratrémols que provoca son avuglament nacionalista.


Mercredi 16 Octobre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.