Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (4)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (4)

Lo cap blanc, verda la coeta,
se pòt manjar en vinagreta.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Tarabast


Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...



A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast

Attention à ne pas provoquer l'écroulement du plafond quand vous êtes dessous !

Per nosautres es sosprenent, bòrd que l’equivalent occitan seriá nòstre “ tarabast ”, benlèu mai nòstre “ chafaret ”.

 

Mai aquelei paraulas que s’aplican tant ben ai “cassoladas” (lo fach de picar fòrt sus dei cassairòlas per protestar), se dirián puslèu per leis estampèus d’estudiants sensa conseqüencia, e aquò me fa bijarre quora s’agís d’evocar una revòuta fòrça seriosa, que se tracta de la libertat d’un pòple.

 

Leis amics Catalans me precisan que la traduccien castilhana seriá “disturbios”, adonc puslèu “trébols” en occitan nòstre.

 

Pasmens diriam puslèu “ escaufèstre ” quand troban de miliers de monde e de policiers lests a s’enfrontar per una rason politica. E en Catalonha s’agís ben a l’ora d’ara d’una questien politica, am’un govèrn espanhòu e de ciutadans Catalans, que l’un accepta pas la volontat deis autres.

 

Aquò dich l’Enciclopedia Catalana me diriá puslèu qu’entre leis uns e leis autres se fan d’escarramussa, de baralla o de renyina. Ah! Renyina nos rementarà nòstre renar , segur.

 

Mai de Barcelona m’arriba una precision de la cantadora lirica Dolors Gea I Valor, Valenciana : “terrabastall” se ditz au País Valencian. Am'aquela vesem un còp de mai l'afrairament entre nòstrei parlars, d'entre Cuneo e Elx.

 

Per ne’n acabar am’aqueu viatge lexicau entre quitran cremat e gas lacrimòs, me fau encara precisar qu’aquel aldarull lei Catalans l’expriman tanben am’un biais de dire fòrça imatjat : mourre un caramell, que podriám traduire literalment per “bolegar l’estalactita”...un manera de dire que dins una cròtta antica, vòu mielhs de pas tròp brandar lo plafon, se volètz pas lo vèire s’ espoutir sus vos. Ce que vòu per una persona, vòu per una societat.

 

Mai siáu pas segur que lo cap dau govèrn espanhòu Pedro Sánchez siegue tant sensible ai consideraciens lexicalas coma au tèrratrémols que provoca son avuglament nacionalista.


Mercredi 16 Octobre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.