Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Samedi 29 mai journée de protestation pour l'enseignement des langues régionales

Réaction après la déclaration d'inconstitutionnalité de l'enseignement en immersion des langues régionales


Une soixantaine de rassemblements nous sont connus, et de nombreux autres auront lieu, en particulier devant les écoles en immersion, samedi 29 mai, à l'appel du collectif Pour Que Vivent Nos Langues. Il s'agit de défendre leur enseignement après les tentatives institutionnelles pour vider la loi parlementaire Molac de son contenu.



A l'image des rassemblements du dix octobre 2021, ceux du samedi 29 mai sont susceptibles d'entraîner de nombreux élus locaux et d'inciter la presse à couvrir largement la problématique des langues régionales en France (photo MN)
A l'image des rassemblements du dix octobre 2021, ceux du samedi 29 mai sont susceptibles d'entraîner de nombreux élus locaux et d'inciter la presse à couvrir largement la problématique des langues régionales en France (photo MN)
Un grand nombre d'associations locales défendant les langues régionales appellent à des rassemblements, "pas nécessairement imposants, mais surtout dans le plus grand nombre de lieux symboliques possibles".

Et bien entendu l'entité qui les regroupe tous dans l'hexagone depuis la fin 2019, Pour Que Vivent Nos Langues, organise ces initiatives de protestation qui dépendent de chaque association locale. 

Nous avons ainsi reçu l'information de quelques calandretas, écoles associatives en immersion, dont les parents déploieront une banderolle dès vendredi soir devant leur école, ou de fédérations entières, comme celle des diwan bretonnes, qui saisissent l'occasion de l'arrivée de la course de la langue bretonne, à Guingamp.

Ce type de manifestations, tout comme la dernière, le 10 octobre 2020, avait marqué les esprits, surtout celui des élus locaux, qui font ensuite d'excellent relais vers les pouvoirs, y compris celui de l'Etat. En effet, après les quelques cent cinquante rassemblements de soutien au projet de loi Molac, ce 10 octobre, bien des députés avaient vu d'un œil attentif, voire favorable, le projet qui devint loi le 8 avril suivant.

Dès le dépôt d'une saisine du Conseil Constitutionnel, le 21 avril dernier, à l'initiative d'une députée LRM des Yvelines, Aurore Bergé, et sans doute de l'entourage immédial de M Blanquer, le ministre de l'Enseignement, sinon lui-même, divers mouvements, tel la Confédération des Calandretas, avaient demandé à leurs adhérents de réserver leur journée du 29 mai pour une action concertée, soit de protestations, soit de célébrations, en fonction de l'avis que rendraient les soi-disant "sages".

Ceux-ci ayant décidé d'annuler les dispositions réellement favorables à l'enseignement immersif, et de s'attaquer à l'identité même des gens en refusant des signes diacritique dans les noms propres, le choix s'imposait : ce serait une protestation.

A trois semaines des élections régionales en France, il semble évident que de nombreux candidats viendront gonfler les rangs des manifestants. Car l'un des enseignements que l'on peut tirer de cette affaire, c'est que, en moins de deux mois, la presse et les élus locaux, qui comprenaient si mal la problématique de l'enseignement des langues minoritaires, ont énormément progressé.

Aussi, il sera important de leur montrer, partout, à quel point une large part de la population tient à ce que l'usage, l'affichage et l'enseignement des langues régionales quitte l'univers de la tolérance pour entrer dans celle du droit.

De nombreux rassemblements partout dans l'hexagone

En Provence les défenseurs de l'enseignement des langues régionales se donnent rendez vous à Aix, au Parc Jourdan, devant l'Ostau de Provença
En Provence les défenseurs de l'enseignement des langues régionales se donnent rendez vous à Aix, au Parc Jourdan, devant l'Ostau de Provença

La liste connue des rassemblements organisés, dans les pays d'oc comme ailleurs, est essentiellement du au travail de recherche et compilation de Gisèla Naconaski, de Ràdio Lengadòc, avec l'aide de divers contributeurs, dont Aquò d'Aquí. Nous la remercions vivement pour cette mise en commun.

- Besièrs 11o30 dabans lo Cirdòc
E dins lo Cantau : 4 amassadas
- a Orlhac 10h30 au Merchat cubert
- a Sant Flor 10h30
- a Vic en Carladès 10h30 davant la merariá
- a Riòm de las Montanhas 10h30
a Gap : RDV davant la Prefectura de 2ora a 3ora30
Pays-Basque et Bas-Adour : Samedi 29 16h00 devant la sous-préfecture, Bayonne.
Landes :
- Mont de Marsan, Samedi 29 10h00 devant la préfecture.
- Dax, Samedi 29 11h00 devant la cathédrale.
Lot-et-Garonne :
- Agen, Samedi 29 15h00 devant la permanence du député Lauzzana.
- Marmande, Samedi 29 17h00 devant la permanence du député Freschi.
- Pujols, Samedi 29 (heure à préciser), devant la permanence du député Damaisin.
Dordogne :
- Périgueux, Samedi 29 10h30 Place André Maurois.
- Nontron, Samedi 29 10h30 Place du Marché.
° Limòtges, a las 11 oras, davant lu rectorat.
• Bigòrra - 02o30 dabans la Comuna de Tarbes
• Pradelles en Val - 6 oras del ser abans lo concèrt de Grail'Òli
Albi - 02o30 Parc Rochegude
Somières - 11o45 partença de l'espaci Lauwenre Durrrel a 11o45 per rejonher lo pont de Sommières
• Carcassona, 11h del matin : recampament. Luòc : jardin Gambetta, daban lo Musèu.
Narbona : rendètz-vos a l’Ostal Occitan (10h30)
Ais de Provença : recampament al pargue Jordan, davant l'Ostau de Provença (10h30)
• Bordeaux : Les parents d'élèves de la Calandreta de la Dauna appellent à manifester, le samedi 29 mai à 15h au départ du parvis des droits de l'Homme à Bordeaux, pour que l'apprentissage immersif en langue régionale puisse continuer à exister en France.
• Clarmont d’Auvèrnhe : rendètz-vos a la pòrta del Rectorat (10h30)
• Cornonterral : protèsta a 14h30 (comuna anèxa)
• Fois : rendètz-vos jol cobèrt (10h)
• Lodèva : rambalh a la jos-prefectura (9 h)
• Mèsa : recampament a 11h
• Lo Puèi de Velai : remesa de corrièr a la Prefectura (10h30)
• Nimes : 1 rue Bigot a Nimes, 9 oras
remesa corrièr a Na Dumas, signatària de la sasina
• Nontronh : recampament sus la plaça del mercat (10h30)
• Pau : recampament a la Prefectura (10h)
• Peirigús : rendètz-vos a l’aubre de la Libertat (10h)
• Tarba : recamapament a la pòrta de la prefectura (14h30)
• Tolosa : rdv plaça del Capitòli a 11oras.
enregistratz un messatge a la Tuta d’Òc entre 10h e 18h
• Valença : rendètz-vos a l’Inspeccion academica (10h)
• Montpelhièr : 11 oras dabans la prefectura
• En Bretanha : rendètz-vos a 13h30 a la gara de Gwengamp
En Catalunya-nord : manifestació a Perpinya, plaça de Catalunya (15 h)
• En Corsega : manifestacion a Bastia (Inspeccion academica, 11h)
• Elsass : recampament a Colmar (locals Eltern ; 11 h)
Euskadi : manifestacion cap a la jos-prefectura, a Baiona (16h)
en Flandre (picard e flamenc) : Rectorat de Lille (10h30)


Jeudi 27 Mai 2021
Michel Neumuller





1.Posté par Lions le 27/05/2021 18:03
E La Ciéutat , e Aubagno, e Plan de Cuco, San Marcéu que fan ?

2.Posté par PAIN le 15/06/2021 18:36
J'étais à Gap pour défendre la langue occitane car je suis bien malheureuse de ne pas savoir, ni l'écrire, ni la parler et j'aurais aimé, étant jeune, pouvoir être dans une calandreta.
Elisabeth PAIN

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.