Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

S'acampan a s'Ais lei defensaires de l'ensenhament de la lenga d'òc


AIX-EN-PROVENCE. Mercredi 20 mars le rassemblement de protestation a tenu ses promesses à Aix-en-Provence, les défenseurs de l'enseignement de la langue d'oc ont fait bloc dans une manifestation au Rectorat. La réforme des lycées condamnait l'enseignement de l'occitan, la mobilisation commence à faire bouger les lignes.



Felibrige, IEO, Aeloc-Felco, Congrès Permanent de la Langue Occitane ...L'unité a prévalu hier au Rectorat (photo MN)
Felibrige, IEO, Aeloc-Felco, Congrès Permanent de la Langue Occitane ...L'unité a prévalu hier au Rectorat (photo MN)
« A Carpentràs li a tres establiments que prepausan de cors de lenga despuei vint ans » que ditz Simon, professor de lenga d’òc dins la ciutat vau-clusenca, « e an dins l’idèa de « mutualisar » aquelei cors. Mai siam pas nècis , lei escolans faràn pas lei dos kms entre dos licèus per un solet cors ! »
 
Natalia, ela es pas professora de licèus, mai deis escòlas. Pasmens es venguda au Rectorat aièr dimècres. « Nòstre malhum de 27 escòlas onte se fa de provençau dins Bocas-dau-Ròse, li levaràn un pòste de conselhier pedagogic, aqueu que déu nos ajudar a afortir l’ensenhament tant important per uech milas escolans au nòstre ! »
 
« Lo poder a una concepcien fòrça tecnocratica e centralisada de son ròtle, es aquò que fau metre en cause, lo biais de gestionar » pensa Felip Langevin, professor onoràri deis universitats, pasmens sus lo pontin coma una centena d’aparaires de la lenga d’òc, venguts per protestar còntre l’escafament mai o mens dei cors de lenga regionala, vists coma de sobra per lo governament francès.

S'èran acampats ensenhaires e afogats

Un cri du coeur venu d'Orange ! (photo MN)
Un cri du coeur venu d'Orange ! (photo MN)
Un biais de gestionar aplicat tant a la fonccien publica qu’ai drechs dei salariats…e au drech d’apprendre la lenga de son país…
 
« Pasmens es la possibilitat de metre leis enfants dins un banc, sensa aquò seràn secs ! » ditz d’un biais mai populàri l’Amada, joina jornalista nimesenca.
 
Un còp tornat de reunien la còla que recebèt lo Rector, sei delegats diguèron ben qu’avián demandat l’alinhament sus l’estatut dei lengas ancianas, la possibilitat per aquelei de l’ensenhament professionau de chausir l’occitan opcionau. « Nos a dich, lo Rector, qu’ausissiá nòstrei demandas »…  « Leis entendrà ? » questiona una professora.
 
Era l’ escomessa d’aquel acamp onte l’i aviá tota mena d’ensenhaires, que d’acampar de monde qu’èran pas ensenhaires, mai de public per l’aprendissatge de la lenga : gents d’escolans, afogats de la lenga…Amé la presencia dau Capoulié dóu Felibrige, Jaque Mouttet : « ensenhar la lenga es una batèsta màger que menan despuei totjorn !...Ara siam a retombar e de tot perdre ! »
 
Un discors tot parier de Pèire Brechet, president de l’IEO federau, que charrava amé lo precedent, e que li gardam lei paraulas finalas : « fau religar ce que nos tomba dessus an’un movament generau per gestionar lo monde sensa tenir en compte sa cultura. Es un biais comptable e aquí dedins, se bolegam pas, serem ren ! »

Sortits dau Rectorats lei delegats rendan còmpte


Jeudi 21 Mars 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Votre nouvel Aquò d'Aqui d'été
Dison que...

Ce que peut la volonté

Au cœur des Pyrénées, ce dimanche, et pour la 32 ème fois Catalans et Occitans ont renouvelé les gestes de fraternité, qui se rient des frontières politiques.

Au fond, et selon les critères habituels des Etats contemporains et du monde global, rien ne prédispose Occitans et Catalans à rechercher sans relâche l’occasion d’affirmer une fraternité qui ne va pas tant de soi.

Ce que peut la volonté


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.