Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Rescòntre, lo festenau vidèo amator dau Gard que capita


SAINT-GERVASY. Le festival du film occitan gagne en notoriété et en engouement public. Le cru 2016 a attiré les médias occitanophones. Et on s'aperçoit ainsi qu'eux aussi sont plus nombreux et qu'ils gagnent en audience.



Michel Gravier présente le programme du Festival, le public est au rendez-vous (photo XDR)
Michel Gravier présente le programme du Festival, le public est au rendez-vous (photo XDR)
Sant Gervasi, vilatge pròche Nimes veguèt lo 6enc Festenau de vidèo amator, lei 6 e 7 de febrièr passats.  Èra organizat au fogau culturau per l’associacion Raions d’Òc e sei partenaris.
 
Un public nombrós poguèt entendre la lenga occitana dins sei variantas a travèrs lei 21 corts metratges mandats per d’amators de vidèo afogats.
 
La condicion per èstre seleccionat, èra de presentar un tèma causit en Occitania. La lenga podiá èstre l’occitan o lo francès. Es de notar qu’en 2016, la part mager dei films fuguèt dins aquela lenga.

L’occitan s’espandís dins lei mèdia actuaus

Donar una plaça legitima a l’occitan dins la vida vidanta es la tòca dei partenaris dau festenau : Tè Vé Òc, Télé Mistral, Ràdio Lenga d’Òc, Cirdoc, V2C  e TV Sud.
 
Tè Vé Òc, partenari important, faguèt en 2012 la causida de produsir un magazine setmanièr en occitan alencòp sus TV Sud, Occitanica e Facebook.
 
Dins una epòca que l’audio visuau  pren una plaça granda dins la comunicacion e leis aprendissatges, l’occitan dèu èstre sus l’ecran o la telaranha. Télé Mistral, TV provençala òbra dins lo meme sens.

Dissabte, jorn de la varietat

Entre les séances l'exposition du Cirdoc est très courue (photo XDR)
Entre les séances l'exposition du Cirdoc est très courue (photo XDR)
Lei tèmas causits en 2016 fuguèron variats : musicas occitanas actualas, transmission de la lenga e la cultura d’Òc, patrimòni, manifestacions occitanas, collectatge, tradicions, economia locala o fauna.
 
Un omenatge de tria fuguèt rendut, amb un film de FR3, a Joan Peire Belmon, jornalista e productor artistic, tròp lèu desaparegut.
 
Pasmens quicòm de novèu : lei quatre filmòts realizats dins l’encastre dau projècte academic occitan Zo Petaçon en 2015. A Marvejols, a Brinhon e Sant Geniès de Malgoirès, son de collegians que causiguèron sei tèmas, farguèron sei dialògs amb sei professors.Puèi fuguèron filmats per Tè Vé Òc que lei faguèt trabalhar sus la mesa en scena e lo rodatge.
 
Una produccion de liceans d’una seccion cinèma amb l’ajuda de «  L’œil écoute » fuguèt precejada.
 
Lo public fuguèt unanim per senhalar la qualitat deis films presentats.

Lo dimenche per l’istòria locala

Miquèu Gravier, de Raions d’Òc, amorós de son vilatge, presentèt un long metratge « Istòria de Sant Gervasi de 1815 a 1914 »  Un trabalh requist de recercas e collectatge qu’agradèt fòrça.
 
E dins la continuitat d’aquel tèma,  après una discutida amb Miquèu, la mòstra dau Cirdoc «  Lengas de guèrra » venguèt precisar qu’en 14/18, dins lei trencadas, lei lengas parladas èran ben, mai que mai, lei lengas regionalas tant mespresadas a l’ora d’ara.  

Convivéncia per la taulejada

Rescòntre autour d'un film...mais aussi de la table, en toute convivència (photo XDR)
Rescòntre autour d'un film...mais aussi de la table, en toute convivència (photo XDR)
Escambiar après lei films, descubrir un pauc mai la cultura occitana, viure puèi un temps conviviau amb un repais partejat, tot aquò fuguèt ben, dins lo biais de viure occitan e la version 2016 dau Festenau fuguèt positiva a mai d’un nivèu.
 
Un reportatge realizat per Amada Cròs, emplegada de Tè Vé Òc, serà lèu en linha

Lundi 8 Février 2016
Ametla de Lafòndenime




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possiblité, enfin débarassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.