Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Quand lei French Lovers èron occitans


Evoquons deux acteurs occitans qui ont marqué le cinéma américain.



Sieu un cinefile d’avans leis anadas 2000, ai mai vist fa gaire a la telé «  Parìs brula ti »  ? (1966) de René Clément pèr lo cinquième còp. Lei stars dei doas ribas de l’Atlantica li son en abonde, aquò pòrta tòrt a l’intensitat dramatica dau filme, mai lo publique revés seis idòlas emé plesir. 
Quand lei French Lovers èron occitans

Ai reconoissut Charles Boyer darrier de lunetas e sota un capèu, de nuech, dins lo ròle dau dòutor Monod, un baile de la resistènci. Si va comemorar sa mòrt que venguèt fa 40 ans tot just lo 26 d’Aost 1978 a Phoenix, Arizona. Siguèt lo mai apreciat dei French Lovers pendènt de desenas d’anadas  ais Estats-Units. Prenguèt la nacionalitat americana après d’aguer juga dins pron de filmes monte representava lo charme, lo gaubi e lo biais francés. Si porrié crèire que Boyer serié naissut dins un polit quartier de Parìs dau caire de la Muette dins lo  XVI°, mai èra naissut en 1899 a Fijac, Òlt.
 
L’autre grand French Lover siguèt Lois Jourdan, naissut Lois Gendre en 1921 a Marselha e mòrt a Los Angeles en 2015.
 
Sènsa nòstrei dos Occitans, li aurié pas agut d’amor a la francesa dins lo cinemà american. Maurice Chevalier de Menilmuche a fòrça travalhat ais USA, mai possedava deguna dei qualitats de French Lover requeridas. Lo canotier li podié rèn. 
 
Boier es un nom fòrça espandit dins totei lei païs d’Òc… es lo menaire de buous. Leis Italian Lovers an fach concurrènci ai French Lovers ais USA. Emmascaires e sensuaus, avien pas aqueu pichon cave de mai que s’atròva a Fijac e a Marselha.
Quand lei French Lovers èron occitans

Chronique en partenariat avec l'association Passadoc

Samedi 1 Septembre 2018
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.