Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Potonadas de HTL


D'Henri de Toulouse Lautrec et de son château familial, du musée qui accueille quelques unes de ses oeuvres à Albi, André Abbe aura fait son miel dans ce billet. La famille parlait occitan, malgré ses quartiers de noblesse. Il eu été de bon ton de donner son nom à un lieu où s'est joué voici 800 ans l'avenir de cette langue. Cela, ç'aurait été noble.



Andrieu Abbe
Andrieu Abbe
Acabava lei letras que mandava a la familha mé de "Poutounades". Era pas un mòt pescat a l'asard. Parlava correntament occitan, Henri de Toulouse Lautrec,  emé seis amics roergats e leis emplegats dau castèu dau Bòsc que patissien en francés. 

Es sa rèira-neboda Nicole Tapié de Celeyran que m'òu diguèt lo jorn que m'aculhèt au Bòsc, sus la comuna de Camjac en Avairon, en companhié de mon amic Gabi Espié qu'avié fach lo guida aquì dins sa joinessa. Per ieu, Henri de Toulouse-Lautrec èra lo geniau pintre parisenc que promenava sei pincèus entre "le Lapin Agile" e "le Moulin Rouge". Mai son estacament au Roerga, a son parlar e a son biais de viure es estat centrau dins sa corta vida.
 
Mon rescòntre emé lo "grand pichon" Henri avié començat en avost au musèu Toulouse-Lautrec d'Albì. Sa recenta restauracien es una capitada e totei aquelei que s'interèsson a la vida e a l'òbra dau mèstre li duvon anar. La visita dau Bòsc n'es lo complement òubligatori. Henri li venié cada estiu. Dins caduna dei salas dau castèu de fotòs, de dessenhs, de pinturas, de juguets, d'aisinas, de letras evòcon aqueu temps que s'acabèt en 1901 a sa mòrt.
 
Naissuda en 1925, Nicole avié quatre ans quora Adèle, sa grand-tanta, maire dau pintre, morèt. Pasmens aguèt de nombros testimònis de membres de la familha que totei  badavon l'oncle Henri tant era gènt e galejaire. "Faites chahut" conselhava ai dròles.

Aurié degut eiritar d'aqueu castèu e de son jardin au mitan dei prats, mai a sa mòrt son paire lo donèt a Alix, sòrre d'Henri e rèire-grand de Nicole qu'encuei n'es la proprietari.
 
Graci au sucès dau filme "Moulin Rouge" sortit en 1953, l'interès per HTL creissèt e lo castèu siguet durbit ai visitas. D'estiu encuei de joines de Camjac fan lei guidas e lo restant de l'an, Nicole, la memòri viuta d'aqueu bèu castèu, acuelhe lei privilegiats que fan lo romavagi.

A prepaus de romavagi, faguèri tambèn aqueu de Mureth, vuech jorns avans lo 800en aniversari de la desfacha qu'avié empachat la naissènça d'un estat occitano-catalan. Raimond VI, avi dei Toulouse-Lautrec, menava la batalha emé lo Rèi d'Aragon que siguèt tuat.

Doei monuments nen marcon lo luec supausat. Son ara au mitan d'un cairefòrc vira-vira dins un quartier residenciau de la banlega de Mureth. Duou riscar de si faire esquichar per lei veituras aqueu que si vòu reculhir e legir leis inscripciens en occitan.

Un lotiment vesin es nomenat "Aragon", mai siam dins lo quartier de Gaulle, dau nom dau licèu vesin. Sarieu estat cònse de Mureth aurieu pas donat un nom de generau au licèu vesin dau prat batalher. Aurieu prepausat au consèu lo nom de lycée Henri de Toulouse-Lautrec.

Mardi 22 Octobre 2013
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.