Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Plantevin fait pétiller l’envie de Provence


Avec Tron de disque ! Jean-Bernard Plantevin entreprend de réveiller la conscience provençale sur des airs de fête.



Plantevin fait pétiller l’envie de Provence
Le dernier disque de Plantevin a en fait été enregistré l’été 2012. Reconnaissable entre tous, l’artiste, qui reste dans le Vaucluse, soigne tous ses arrangements, n’hésite pas à utiliser des cœurs, ni à mêler instruments électriques et traditionnels pour donner à ces chansons cet air de fête qui n’excluent pas les choses dites carrément.
 
Ainsi de cet appel à ne pas se laisser faire, sur le plan social en particulier, « boulego te cambarado ». Ou ce rappel, dans L’ami Petugno que les flatulences font partie de la vie…
 
Les coureurs de monde, les arpenteurs de planète qui sont légion dans l’occitanisme n’apprécieront pas forcément son appel à rester tanqué dans la terre du pays avec I a qu’aqui que siam bèn. Mais on verra que Plantevin, loin de vouloir arrêter le train du monde, aimerait tout simplement arrêter le temps, afin de garder les siens aussi longtemps que possible.
 
Nul doute que pour ce chanteur, l’important reste de rester soi-même, dans sa culture, dans un monde qui ne bouge pas forcément à notre avantage. Il le dit en utilisant des musiques pétillantes.
 
Si les paroles, qui valent le détour, ne figurent pas sur le disque, ils sont disponibles sur le site de l’association de Jean-Bernard Plantevin, Tron de disque ! Et ils le sont à la fois en graphie classique et en graphie mistralienne.

Vendredi 24 Mai 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.