Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (14)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. quatorzième semaine.

Edité par l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc

L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .


















            partager partager

Pèire Pessemessa et le cinéma d’oc, par Joan Fléchet


Le cinéaste Joan Fléchet (L'orsalhier) nous conte par le menu l'implication de l'écrivain Pèire Pessemessa dans l'action cinématographique occitane. A lire notre magazine d'avril.



Pèire Pessemessa en 2007 a Béziers. Li devem un documentàri sus Jorgi Reboul (photo MN)
Pèire Pessemessa en 2007 a Béziers. Li devem un documentàri sus Jorgi Reboul (photo MN)
« Je l’avais rencontré pour la première fois en 1963 au Palais du Roure en Avignon. Il était venu comme Henri Colpi, cinéaste, son voisin de Roussillon, sur l’invitation de Paul Marquion à la réunion constituante d’un Office du Cinéma Provençal. »
 
Joan Fléchet, le cinéaste de l’Orsalhier, de La Fam de Machougas, animateur inlassable du cinéma d’oc, comptait parmi ses compagnons de route un certain Pèire Pessemessa. Celui-ci a co-réalisé un film documentaire sur Jorgi Reboul, et durant ces années 60-70 l’enthousiasme a présidé à l’émergence d’un ciné d’òc, contrarié par les autorités, comme par l’estashbliment de l’industrie du cinéma.
 
Joan Fléchet nous raconte par le menu ces vingt années durant lesquelles, pour Pèire Pessemessa, la pellicule imprime la créativité d’òc. Ce fut tellement vrai que l’écrivain et polémiste présida vingt ans l’association Técimeoc, connue pour favoriser l’éclosion d’un cinéma d’expression occitane.
 
A lire dans l’Aquò d’Aquí d’avril.

Mercredi 6 Mars 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí en mai

Dison que...

La ruralité a forte identité, l'oubliée des blocs politiques

La décentralisation c'est le thème que les candidats les plus en vue de la présidentielle ont mis sous le tapis. Et pourtant, c'est là que se concentrent problèmes et frustrations.

Nous l'avons remarqué, durant la campagne pour l'élection présidentielle, la place et l'avenir des territoires, des pays, a été pratiquement absente, en tout cas dans la propagande des trois premiers candidats. Pourtant, la question du pouvoir d'achat, qu'ils ont tous abordé abondamment, dépend bel et bien de la place qu'on occupe dans le pays.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.