Soutenez Aquò d'Aquí

Durer! Pour vous assurer cette information d'actualité dans notre langue malmenée, garder solide le fil qui nous relie à la génération montante, que nous ne voulons pas acculturée. C'est le sens de nos appels au soutien, chers lecteurs.


Nous ne sommes pas optimistes.

Vous le voyez, nous vivons dans un monde de plus en plus univoque. Une seule parole politique, une seule solution, une seule voie...Les alternatives en politique se racornissent. La pensée unique est ultralibérale et franco-française.

Quelle place pour nos langues régionales dans ce retrécissement de la pensée, du futur?


 
Soutenez Aquò d'Aquí






            partager partager

Musica en patz


Avec l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée on peut souhaiter que le violon remplacera un jour le canon, autour de la mer commune. Aujourd’hui, c’est hélas ce dernier qui égrène ses notes de mort, couvrant toute autre musique.



Se la musica adocís lei mors, degun espèra que lo siblament dei missilas sus Gaza pòsque tranquilisar lei victimas, avans que de lei tuar per centenas.

Le violon plutôt que le canon, on en rêve

Bilal Alnemr au Conservatoire d'Aix en 2012. Premier violon de l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée en 2014 (photo MN)
Bilal Alnemr au Conservatoire d'Aix en 2012. Premier violon de l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée en 2014 (photo MN)
Pasmens li a d’optimistas per pensar que la musica pòu jugar un ròtle per la patz. Mai que d’un se rementarà benlèu de Kurt Masur, director d’orquèstra celebrissime, que manifestava a Berlin en 1989, per empachar la poliça de nafrar aquelei que volián la libertat.
 
Daniel Baremboïm a menat mai que d’un projèct per afavorisar lo rescòntre de musicians palestinians e israelians. S’agissiá segur de laissar de piadas dins l’esperit dei dos pòples ; se podián jugar ensems, segur que podrián viure en patz.
 
Despuei trenta ans l’Orquèstra dei Joines de la Mediterranèia pausa sei cadieras, en França e ai país forestiers, per portar la bòna paraula : aquela de Mozart o de Ravel.
 
Sota la maceta d’Alan Altinoglu, an clavat lo Festivau d’Art Liric d’Ais, lo 24 de julhet passat, amé lei meravilhós quatre cants ultims de Richard Strauss, qu’a cantat Léa Trommenschlager, una Alsaciana qu’a agut passat, ela tanben, pèr aquela orquèstra. Aquela siguèt creada vaquí trenta ans, per acampar lei joines talents venguts de país que sei governaments se parlavan pas, levat per la votz dau canon.
 
D’aquelei trenta nacionalitats, de A coma Albanés a T coma Turc, lo conductor d’orquèstra a, puei, demandat a chascun de se levar per que lo public pique dei mans. A l’aplaudimètre, lo public sestian a donat un egau nivèu a la contrabassista palestiniana Eleni Mustaklem e a la violonista israéliana Avital Mazor, entre d’autres. E tot parier per lo premier violon, lo Sirian Bilal Alnemr.
 
Mai aqueu, despuei tres ans, es Sestian . Aqueu violonista dau bèl avenir siguèt destraucat per lo Conservatòri d’Ais, e trach de son país just avans la guerra que i estramaça tota la societat.
 
Tot aquela bèla escomessa farà pas taisar lei fusius, segur. Mai, an’aquelei que rèstan encara dins de societats en crisi, mai pas en guèrra, pòdon encara picar dei mans per dire son desir de patz.
 
Es de se demandar se, de jugar d’un costat e de l’autra de la muralha entre Israël e Gaza avans lo chaple que chascun pòu constatar, aquelei joines aurián pas poscut jugar un ròtle per abaucar aquelei vesins que s’ aborrisson .

Jeudi 31 Juillet 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.