Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 


















            partager partager

Mòrt de Zaha Hadid, la creatritz de la torre CMA de Marselha


MARSEILLE/MIAMI. L'architecte arabo-européenne était une des rares femmes parvenue à ce niveau dans le métier. Son architecture "gestuelle" est associée à un temps d'avant crise financière, quand les projets pouvaient être extraordinairement chers.



La torre CMA-CGM de Marselha (photo MN)
La torre CMA-CGM de Marselha (photo MN)
L’arquitècta irakò-britanica Zaha Hadid es mòrta aièr a Miami, ais Estats-Units, d’una bronquiti, per ce que ne'n sabem.

Aviá crebat l’uòu en 1950 a Bagdad.

Après seis estudis a Beirót, la vaquí a Londras per aprendre l'arquitectura.

Aviá creat son agènci en 1980 avans que de concebre de bastiments « gestuaus », que se podián reconéisser de’n pertot au monde.
 
A Marselha, a l’auba dau sègle vint-un, siguèt la creatritz de la torre de veire de la companhia de fret maritima CMA-CGM, que créissiá alòr dins l’òrdre dei societats màgers.
 
Seis òbras son reputadas fòrça caras, emblematicas d’un temps de prosperitat dau capitalisme.

Recentament aviá degut renonciar a bastir l’Estàdi Nacionau de Tokyo, que son chantier èra devengut fòrça carivent, am’un budgèt dau doble que previst.

Jeudi 31 Mars 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.