Aquò d'Aqui


            partager partager

Monegue is back again


Les clubs de foot français jouaient déjà des matchs d'argent : milliardaires qataris contre milliardaires russes...désormais il faudra aussi que les dirigeants les commentent en anglais, même mauvais.



Monegue is back again
L' AS Monaco va tornar dins lo Championat de Promiera Divisien, aquò donarà un pauc de pebre en tèsta per faire la carra au PSG. Miliardaris qataris dau PSG contra miliardaris russos de l'ASM, lei dollars faràn la diferènci. 

Un que m'agrada a Monegue, es l'entrenaire italian Raineri. Dins seis intervistas ai jornalistas parla englés. Vai comprendre ; siam a 10 qms en tirant drech de Ventimiglia, podrié parlar italian.

Podrié tambèn si quichar per charrar lo francés, una lenga latina pas tant aluenchada de son italian mairau.

En mai d'aquò son englés a un nivèu pietados, si pòu ausir a l'antena maugrat la vos que revira. Urosament la revirada en francés si dona en un lengagi mai academique.
Raineri considera bessai que l'englés es la lenga de comunicacien de la Principautat de Monegue, aquela de la majora part dei riches esportius forestiers que vòlon escapar ais impòsts de son païs d'òurigina.

Sieu d'aquelei que renon contra l'intrada de l'englés dins l'ensenhament de nòstreis universitats. L'atualitat nos dona reson. Se lei carretiers governamentaus tiron pas la mecanica, faudrà lèu parlar englés per si faire una plaça au nòstre dins lo monde dau travalh.

Canal + a pres lo davant. Lo 13 de junh, doeis ingeniaires francés paires dau joine e econòme en petròli Airbus 350 èron intervistats en englés sus Canal Infò. Un quart d'ora avans sus France 3, lei doei memes respondién en francés ai memas questiens.

To be or not to be? Mon englés es melhor qu'aquèu de Raineri, mon avenir professionau bada dins lei medias francés.

Mardi 18 Juin 2013
Andrieu Abbe


Tags : AS Monaco, PSG


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.