Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Miés que Ben


La pauvreté vivante entre au musée. Manquer de tout serait un geste artistique, et des gens paient un ticket pour aller contempler ce qui imprègne par ailleurs toute la société.



Miés que Ben
Avètz agut ausit parlar de Ulrik Szkobel ? Es un SDF danés que vieu ara dins lo "musèu de la vida urbana" a cèu dubèrt d'Aarhus, segonda ciutat danesa. 

S'èra bastit un cabanon de carton e de tòla dins un chantier au nòrd de la ciutat.

Lei responsables dau musèu li an prepausat de trasferar tau qu'èra lo cabanon au mitan deis ostaus e ostalons presentats dins lo dich musèu.

Aquò mi fa pensar a la botiga de Ben qu'avié dubèrta en vila vièlha de Niça e qu'es ara istalada au centre Beaubourg.

Ben l'artista m'agrada gaire, son òbra canularesca a ren d'artistique mai m'agradon son umor e son biais de provocar. Ulrik a chausit de viure dins son cabanon au musèu.

Ben duvrié seguir l'eisèmple e tenir botiga a Beaubourg ais oraris de dubertura.

Mardi 18 Décembre 2012
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.