Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Lo premier cònsol de La Sanha per "Que vivon nòstrei lengas"


LA SEYNE. Le maire de cette ville de 65 000 habitants touchant Toulon a signé la pétition "Pour que vivent nos langues" et a appelé à manifester à Paris ce samedi.



Marc Vuillemot est le troisième à partir de la gauche, avec les membres varois du collectif "Pour que vivent nos langues". Samedi ils manifestent à Paris contre la réforme des lycées (photo XDR)
Marc Vuillemot est le troisième à partir de la gauche, avec les membres varois du collectif "Pour que vivent nos langues". Samedi ils manifestent à Paris contre la réforme des lycées (photo XDR)
Marc Vuillemot, premier cònsol de La Sanha de Mar, despuei 2008, es un afogat de la lenga, que per eu que la parla es un liame entre generaciens e entre Sanhencs de toteis originas.

"La peticien per "Que vivent nos langues" l'ai signada tre la debuta" qu'a fa saupre avans que de comunicar a la pressa au sieu, dins la setmana, amé lei sòcis d'aqueu collectiu. 

Rementam qu'aqueu disabte a Paris se recampan lei aparaires de totei lei lengas minorizadas de França sota lei finestras dau ministèri de l'Ensenhament, que demandan la ...reforma de la reforma dei licèus.

Jeudi 28 Novembre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.