Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Lo Capitani de la Republica en mai que d'una varietat d'occitan




Glaudi Barsòtti fait revivre la République de Casaulx en marseillais et en gavot (photo MN)
Glaudi Barsòtti fait revivre la République de Casaulx en marseillais et en gavot (photo MN)
Siam a la fin dau sègle XVIen. L'eròi, Joan-Guilhem Isoard, un fiu de paísan dau Cairàs, quita sa montanha per anar a Marselha onte farà lo mèstre d'escòla. Tarda pas de rescontrar Carles de Casaus e sei companhs, que refusan de reconéisser lo poder dau rèi francés Enric lo IVen.

Es aqueste moment de l'istòria marselhesa que fai l'essenciau dau roman. Se Joan-Guilem es un personatge imaginat, leis fachs istorics son pintats per Glaudi Barsotti ame lo socit de la precision.

Elegit au mes d'octòbre de 1591 a la tèsta de la ciutat, Casaus ne'n vòu aparar l'independéncia politica e economica. I garrolhas entre catolics e uganauds se mesclan tanben lei luchas d'influéncia entre lo pople e lei negociants.

La volontat de "faire pagar lei rics" puslèu que la paurilha per assegurar la justicia sociala es pas sensa ressons contemporanèus... Es pas eisat l'exercici dau poder, e la chorma de Casaus dèu tanben cercar de sostens en defòra de Marselha.

L'experiéncia se vai acabar brutalament au mes de febrier de 1596, ame l'assassinat de Casaus per un de sei luòctenents. Joan-Guilhem, capitani d'un regiment de Casaus, dèu fugir la vila (e sei mestressas, nombrosas...). Lo poder parisenc aurà leu fach d'escobar lei libertats conquistas.

En mai de la vertat dau racònte, fau tamben notar l'autenticitat linguistica : per respectar lo parlar de cadun, l'autor fai charrar lei gents dau Cairàs dins son dialècte aupenc, e lei Marselhés en provençau maritime.

Pour commander l'ouvrage

Lo Capitani de la Republica en mai que d'una varietat d'occitan
205 p., 15 € (+ 2,5 € de pòrt). Suplement a la revista literària Lo Gai saber. Se pòu comendar a D. Blanchard, 347 rota d'Estantens, 31870 Beumont de Lesa (chèc a Lo Gai saber) ò a l'IEO de Bocas de Ròse / E. Bremond, 43 carr. dei Tres Ponts, 13010 Marselha (chèc a IEO 13).
De notar que l'abonament a la revista Lo Gai saber per un an (ame lo suplement) còsta 25 € : Lo Gai saber / F. Carbona, Las Dònas, 31320 Aurevila (chèc a Lo Gai saber).

Vendredi 12 Octobre 2012
Gèli Fossat




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.