Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Li son encara un còp…Massilia Sound System sur son trente…et un sonore

Le nouveau CD du Massilia est une fête consciente sur fond de chasse aux cònòs


Le Dernier CD du groupe créé voici trente ans sort ce mardi. Révoltes sincères sur pistes soignées, en occitan et français, pour une création qui fera date.



"Tous ces mots qui nous mangent le cerveau" et aussi ceux qui nous aident à y résister (photo XDR)
"Tous ces mots qui nous mangent le cerveau" et aussi ceux qui nous aident à y résister (photo XDR)
Li siam…ce sera l’intro du dernier CD de Massilia Sound System qui sera dans les bacs ce mardi 21 octobre.
 
Comme depuis trente ans, le groupe emblématique « y est » à partir d’un monde musical fait de samples retravaillés, souvent des blues du Delta et des reggaes, sur lequel il parsème des voix de Marseillais qui commentent l’époque à leur façon, parfois sur le répondeur du Massilia. 
 
De la voix, Gari Grèu, Papet Jali et Tatou le répètent, en français comme en occitan : « ce qu’il nous faut / des idées qui rassemblent / se retrouver ensemble / On sera jamais trop / ce qu’il nous faut….démasquer les cònòs …libérer les cervelles / pour rendre la vie belle »… (Si lèva mai la cançon).
 
Que dire de Janvié Claider D.  aux claviers, du DJ Kayalik et des cordes pincées par Blu ? A force de dire que c’est génial, une fête à écouter conscient, on finira par penser que nous le disons par habitude. Et on aurait tort.
 
Alors mieux vaut aller investir dans ces quarante minutes de convivència en attendant que le groupe vous offre le pastagà devant la scène. 

Leur chemin n'est pas privé

Le groupe trentenaire a fêté son anniversaire à la Fiesta des Suds le 16 octobre...où Catherine Ringer s'est mêlée à la fête, micro en mains (photo Alex DR)
Le groupe trentenaire a fêté son anniversaire à la Fiesta des Suds le 16 octobre...où Catherine Ringer s'est mêlée à la fête, micro en mains (photo Alex DR)
On dira juste que le CD est mastérisé par Lionel Delannoy, de l’Estudiò, à La Ciotat. Nous surveillons particulièrement le travail de ce jeune ingénieur du son depuis que Moussu T. (toujours Tatou et Blu) a sorti en 2010 « Putan de cançon ». Souplesse, écoute des artistes et inventivité caractérisent son boulot, qui peut être reconnu presque à coup sûr à l’écoute.
 
« Je marche avec ceux qu’on veut déshabiller » chante le Massilia, ou « bienvenue mon camarade, mon chemin n’est pas privé », ou encore, sur un air d’accordéon, « capitale, originale, ma ville réveille-toi / monte la calor convida / a un mesclum mirgalhat ». Il faut aller écouter ce résumé de l’histoire créative du Massilia, en forme de tremplin pour l’avenir, sur un fond de société qui s’est totjorn que mai individualisée en trente ans.
 
Cependant regardons bien, car « ara viés l’estèla dins tot aquela crassa » (La respònsa es dins lo vent). Et soyons attentif au texte de Papet J. « Pourquoi je morfle ». Beaucoup s’y retrouveront.

Pour vite se mettre entre les oreilles cette petite heure de chaleur humaine, de révolte inventive et d’espoirs, mis à part les bacs, allez faire un tour sur www.massilia-soundsystem.com ou sur www.lechantdumonde.com

La vidéo

Voir aussi la vidéo du MSS, tournée à Port de Bouc par "Le chateau de la Vieille Montagne"

Lundi 20 Octobre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.