Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?















            partager partager

Les traditions de Noël à l’école en toute bonne laïcité


Le nouveau spectacle de l’Aeloc, Le murmure du pastre, aborde les aspects festifs et symboliques de nos traditions, sans goupillon ni eau bénite. « C’est une tradition du partage », souligne Rémy Salamon, qui a écrit la pièce.



Le Murmure du pastre (photo RS DR)
Le Murmure du pastre (photo RS DR)
Parler des traditions calendales en Provence relève du gymkhana christiano-laïque. Comment parler de la crèche, de la pastorale, du blé de Sainte-Barbe ou des treize desserts en évitant le bûcher républicain ? Et comment faire accepter dans l'espace public ces traditions d’un christianisme populaire depuis longtemps  entrées dans le champ culturel ? Ajoutons une difficulté : comment en parler à l’école laïque ?

Diantre ! Nous ne sommes pas sortis de l'auberge, qui d'ailleurs, comme on sait, affiche "complet", à Bethléem. 
 
Pour Rémy Salamon, qui peaufine actuellement un spectacle présenté dans les classes par l’Association pour l’Enseignement de la Langue d’Oc et le groupe Lo Terralhet, la question bien sûr est posée. Mais quoi de plus sympathique que la tradition régionale, pour faire entendre combien il est agréable d’apprendre la langue qui véhicule cette tradition ?
 
« L'approche de Noël est une bonne occasion pour entreprendre des activités sur la langue et la culture régionales. On apprend un chant, on fabrique des santons, on prépare le "gibassier" nous dit-il. « Mais depuis quelques années beaucoup n'osent plus, afin de ne pas froisser les susceptibilités et de ne pas se départir de la ligne laïque de l'école républicaine. »
 
« Avec « Le murmure du pastre », le pari c’est de parler de toutes ces traditions qui font de Noël une fête du partage, sans jamais entrer dans le religieux » explique l’enseignant retraité, qui se voue à l’animation éducative.

Conteur et, avec d’autres, concepteur des Cantejadas, Rémy Salamon estime que « Le Murmure du pastre », conçu et joué par des pédagogues, s’adaptera à toutes les classes, depuis la maternelle jusqu’au collège…

Dans cette pièce à forme de conte, les auteurs donnent la parole aux santons. A peine sortis de leur boîte, les voici - enfin - dotés de cordes vocales.

Mais la fenêtre sera étroite pour commander une séance du "Murmure..." : du 25 novembre jusqu’à l’orée des vacances scolaires, le 16 décembre.
 
Histoire que, dans les familles, une fois les cartables posés, les écoliers parlent de relancer la bonne tradition intergénérationnelle du Cacho-fiò

Samedi 5 Novembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí aura soif en juin

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.