Aquò d'Aqui


            partager partager

Le Loup qui voulait changer de couleur ne’n cambiara en occitan


Le bestseller des maternelles enfin disponible en occitan ! Le traducteur est un ancien instituteur provençal.



Disponible en janvier 2016 en librairies
Disponible en janvier 2016 en librairies
Le sympathique loup « qui voulait changer de couleur », héros des écoles maternelles, hurlera aussi en occitan de Provence !
 
Les éditions Auzou (Paris), qui publient ce bestseller des 2-6 ans, a pris l’initiative de traduire l’ouvrage d’Oriane Lallemand e d’Eleonore Thuillier dans toutes les langues de France.
 
Elles se sont adressées à l’Association pour l’Enseignement de la Langue d’Oc (Aeloc) pour trouver les compétences nécessaires en occitan.
 
« Finalement je m’en suis occupé et la traduction n’a pas posé de problème majeur » souligne Joan-Pèire Reynaud, un professeur des écoles retraité des Alpilles, qui a enseigné l’occitan durant toute sa carrière dans les Centres Continus d’Enseignement de la Langue Régionale, des écoles publiques des Bouches-du-Rhône avec enseignement du provençal.

Une histoire "randonnée"

Une fois rangés les instruments de musique des Cantejadas, Jean-Pierre Reynaud s'est attelé à la traduction (photo MN)
Une fois rangés les instruments de musique des Cantejadas, Jean-Pierre Reynaud s'est attelé à la traduction (photo MN)
« Il nous parle d’un loup bien sympathique dans un album randonnée » précise Maria-França Lamothe, elle directrice d’école, et utilisatrice de ces « épisodes redondants traversés par ce personnage qui plaît aux enfants. Les enseignants ont amplifié le succès du livre parce qu’il se prête à leur travail sur le langage, et parce que les thèmes abordés, comme les moyens de transport, les jours de la semaine ou les pays, sont ceux qu’ils présentent à leurs écoliers ».
 
« Le Loup veut changer, de couleur, de pays, etc. Mais il en revient toujours à la même morale en conclusion » reprend Joan-Pèire Reynaud : « le bonheur est plus près qu’on ne croit. Pas besoin de tout changer, il suffit d’apprécier ce qu’on a ».
 
L’ouvrage en provençal sera mis en vente en janvier 2016. Il sera vendu en librairies, mais également disponible via le site web de l’Aeloc.
 
Et le traducteur s’en dit enchanté. «  Auzou s’est très bien comporté avec nous, avec beaucoup de respect pour notre travail, et une rémunération qui va alimenter les finances de l’Aeloc, et donc ses projets. »

Mardi 3 Novembre 2015
Michel Neumuller





1.Posté par Syril BUSLIG le 25/11/2015 10:52
bonjour,
Notre école la Calandreta Andrieu Faure est très intéressée par cette ouvrage, est il possible de faire une pré-commande?
merci

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.