Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Le CD04 veut créer une demande pour les cours d’oc


DIGNE. Le Conseil Départemental alpin distribue largement un flyer incitatif dans les collèges d’un département où l’apprentissage de la langue régionale devrait accuser un recul cette année.



Le CD04 veut créer une demande pour les cours d’oc
Un groupe de « djeuns » enjoués, affichant la diversité visible, comme on dit, le proclame sur l’affichette éditée par le Conseil Départemental des Alpes-de-Haute-Provence : « boulègue toi, parle patois ! ».
 
« Nous avons essayé de chercher les collégiens là où ils en sont, avec des termes qui ne leur sont pas inconnus » assure Pèire Bonnet, le chargé de projet du Département pour la Langue et Culture Régionale.
 
Le flyer de format A5 est largement distribué dans les collèges du département en cette rentrée 2016. Il s’agit de « créer une demande sociale pour des cours d’occitan »  souligne Geneviève Primiterra, la conseillère départementale (PS) déléguée. « L’absence de cette fameuse demande sociale, qu’on ne réclame qu’à propos de notre langue régionale, nous était souvent avancée par l’Education Nationale comme argument de poids pour justifier l’absence d’efforts consentis ».
 
La réforme des collèges affecte durement les rares cours de provençal du 04, à Manosque, Château-Arnoux et Digne, où une mutation prive lycée et collège de cours de langue d’oc.
 
Il s’agit donc pour le CD04, qui souhaite épauler les groupes de promotion de la langue d’oc, de réclamer des moyens humains pour répondre à une demande qui, estime l’élue, n’attendait que d’être sollicitée.
 
Réponse finale aux collégiens, et à leurs familles. « Allez zou, on s’inscrit » comme proclame une adolescente, sur l’affichette.

Mercredi 14 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.