Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La seguretat deis escòlas am’un dispositiu mau-segur


Tout le monde y pense en cette rentrée, mais comment s’assurer que le terrorisme ne touchera pas les établissements scolaires ? L’insécurité ne se résume pas à ce risque, loin de là, et le Rectorat tente de mettre en place un dispositif qui devra essuyer des plâtres, y compris en matière de psychologie enfantine.



Aquò se veirà pas davant leis escòlas, que lei còlas policièras seràn "mobilas" (photo MN)
Aquò se veirà pas davant leis escòlas, que lei còlas policièras seràn "mobilas" (photo MN)
Segur que lo problèma màger dau Rector de l’Academia. d’Ais-Marselha serà la seguretat deis 452 514 escolans deis establiments dau premier e dau segond degrat d’aquelei despartaments deis Aups, autas e bassas, de la Vauclusa e dei Bocas-dau-Ròse, coma dei personaus d’aqueleis escòlas, collègis e licèus onte 6 600 novèus ensenhaires trabalharàn en 2016-2017.
 
A Crestian Estrosi, lo president de la Regien Provença, que disiá la velha que 30% dei licèus avián pas de « referents seguretat » (una conferéncia de pressa dau 29 d'avost onte siguèt pas convidat Aquò d’Aquí), Bernat Beignier a indirectament respondut que chasque director d’escòla publica aviá donat son n° de telefonet personau. Un biais de demorar conectat d’un biais permanent amé l’informacien seguretaria.
 
Se lo rector crèi pas a « l’eficacitat dei velhas estaticas » davant leis escòlas, li agrada mai de veire lei còlas mobilas en mesura d’intervenir quatecant onte que siegue. Aquò dich, ne’n sabèm pas mai sus la realitat d’aqueu dispositiu, senon qu’un comandant de poliça, Teiriç Laumonerie, baileja per lo Rectorat tota la seguretat.
 
« Lo terrorisme, segur, nos ocupa, mai l’ ànsia perceptibla dei mestres tanben » nos vèn lo policier. Se l’intrusien de calachnicovistas afogats de Dieu, chascun li pensa, es premiera aquela de parents maucontents que fa lo quotidian dei mèstres d’escòlas provençaus coma dau referent rectorau de seguretat. Lo fenomèn es una realitat de chasque jorn, e leis establiments escolaris son pas un sanctuàri onte lei ensenhaires serián intocables.

Volontat de se rassegurar

Lo Rector d'Ais-Marselha, Bernard Beignier, espèra dins lei còlas mobilas, un personau sensibilizat e un referent de seguretat (photo MN)
Lo Rector d'Ais-Marselha, Bernard Beignier, espèra dins lei còlas mobilas, un personau sensibilizat e un referent de seguretat (photo MN)
Se d’assais de seguretat mobilizaràn totei leis establiments, tres còps dins l’annada, ce que fa debat es l’explicacien que deu èstre donada a chasque escolan, comprés aquelei dei classas mairalas . « Sensa donar d’ànsia » precisa lo Rector. Mai lo pretzfach ne’n serà fisat ai mèstres, que son pas preparats per aquò e qu’an pas totjorn fach d’estudis de pedopsiquiatria.

« L’i a de país onte aquò se fa despuei d’annadas, coma Israël » sotalinha segur Bernat Beignier, mai onte li son acostumats.
 
E encara, se, per ce qu’es de la setmana escolària, aqueu dispositiu es au mens establit, degun sembla saupre ce que se debanarà lei miegjornadas setmanieras d’animaciens peri-escolàrias, am’un personau pas tant sensibilisat.
 
La volontat de rassegurar es benlèu l’element lo mai important d’aqueu dispositiu rectorau.

Ansin, quand leis adjonchs dau Rector dison que « lo personau d’acuelh, segur son pas abilitats a furnar dins lei saquets, mai pòdon enebir l’intrada au monde que laissa pas sa carta d’identitat ».
 
Segur qu’aquò maucorariá un Kouachi o un Merat, bèn acompanhats e bèn equipats per chaplar una cort de recreacien !

Dimanche 4 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.