Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (11)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (11)
"Mai n'i a e mens pesa"

Qu'es aquò ?



 














            partager partager

La richesse des chants drômois à transmettre


Thierry Cornillon et Domitille Vigneron ont bien l'intention de transmettre la richesse de ce répertoire, collecté largement par Jean-Bernard Plantevin.



Un répertoire très fourni et un large éventail des genres, pour les stagiaires (photo XDR)
Un répertoire très fourni et un large éventail des genres, pour les stagiaires (photo XDR)
Des rigaudons croustillants et chantés, comme « Las filhas des Laret » se font entendre en Drôme ; mais aussi un Magnificat, collecté à Puymeras par Jean-Louis Ramel, ou encore le standard Vaquí lo jolit mes de mai…  « Il n’y a pas d’unité dans le chant drômois, mais une palette riche de genres et de thèmes, dont l’ouvrage de collectage de JB Plantevin « Chansons traditionnelles et populaires de la Drôme » rend bien compte ».
 
Domitille Vigneron a posé un instant son violon, pour nous résumer le stage consacré aux chants traditionnels de la Drôme, qu’elle a animé durant quelques jours avec Thierry Cornillon, son complice du groupe Sirigauda, un autre creuse-mémoire musicale occitane, à l'Abbaye de Valcroissant.
 
Une dizaine de passionnés et de curieux ont pris là les informations et les pratiques chorales qui leur permettront peut-être de faire vivre cette vieille mais vive tradition, préservée par quelques collecteurs dont Jean-Louis Ramel et Han Shook.
 
« Jan-Bernat Plantevin vous dirait qu’il n’y pas d’unité drômoise sur le plan linguistique, mais des strates horizontales, dans lesquelles on trouvera aussi des parlers de montagne ».
 
Ce répertoire drômois, ce sont des chants d’enfance,  d’amour,  d’inspiration religieuse, sociaux, festifs, comiques, ou partisans. « Le recueil de JB Plantevin en restitue 350, donnant ici une belle matière pour ce stage. Le CD de l’ouvrage nous a beaucoup servi, et l’auteur en fournit même un second, à la demande ».
 
Ces chants sont des monodies, que les animateurs ont adaptées à la polyphonie, avec une éthique du respect, ajoute encore Domitille Vigneron. « Nous avons toujours scrupuleusement conservé la voix originale, pour rester dans un rôle de transmetteurs. Pas question d’en faire ni du jazz ni du celtique, de la salsa ou autre, mais en enrichissant ces chants de couleurs, simplement, pour le plaisir du chant polyphonique. »

Mercredi 26 Octobre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.