Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La lengo nouastro s’entouarno eis escolo de La Ciéuta « émé metodo »


LA CIOTAT. Mireille Benedetti, la maire adjointe à l’Education de La Ciotat, peut compter sur l’engouement de la communauté éducative locale. Reste, pour cette conseillère en management, à organiser de façon méthodique le projet, aidée par un premier cercle de volontaires. Jusqu’à 3000 élèves pourraient être concernés dès cette année scolaire.



La Bastide Marin, où la formation des personnels d'animation péri-scolaire se déroule (photo XDR)
La Bastide Marin, où la formation des personnels d'animation péri-scolaire se déroule (photo XDR)
« Fau bèn dire que partèn de rèn ! Se parlo plus la lengo à La Ciéuta ; l’escolo l’aprèn plus nimai ; es aro un desert, alor que fa vint-e-cinq an, la vilo èro en pouncho ». Va regreto, Mirèio Benedetti. La counsoulo ajouncho à l’Educacien de la coumuno bres dóu cinéma fara pas d’ estampèu pèr reviscoula lou prouvençau, mai vous mandara uno d’aquéleis oundasso de lengo nouastro touarnara curbi la vilo per d’annado.
 
Afaire de voulounta ourganisado. E partejado.
 
De mestié counsèu en management, aquelo elegido es acoustumado à mena de proujèt d’à founs. Li mancavo plus que de rescountra la voio de mounde loucau pèr faire s’entourna la lengo d’O eis escolo de la coumuno.
 
« Vouliéu de councrèt, de soulide, e crèsi que l’avèn ! » nous a declara tout subran, l’elegido. Aquest estiéu a fa un tour de taulo emé d’assouciatiéu que l’an counseiado, en particulié l’Assouciacien pèr l’Ensignamen de la Lengo d’O. E à la touto fin d’avoust, a acampa, coumo de coustumo, touto la coumunauta educativo de La Ciéuta. Quàsi dous cènt persouno : de mèstre, de persounau d’ajudo coumo leis ATSEM, d’ispeitour de l’Educacien Naciounalo, e leis intervenèire d’animacien peri-escoulàri. 

Ensignamen traversau e ludi

Mireille Benedetti. L'adjointe ciotadaine à l'Education a commencé par favoriser une communauté locale d'intérêts pour la langue régionale (photo MN)
Mireille Benedetti. L'adjointe ciotadaine à l'Education a commencé par favoriser une communauté locale d'intérêts pour la langue régionale (photo MN)
E aquélei seran uno pèço essencialo pèr faire tourna la lengo à l’escolo.

« Premié avèn rescountra un franc estrambord de tóutei, puei de mounde assabenta a bèn vòugu douna la man ».
 
Toni Olles, aqui tant counouissu coumo lou loup blanc, o lou pouèto Roubèrt Aymard, qu’a tradu en lengo Marcèu Pagnol. O encaro un afouga de l’óulivié, Danis Roux.

« Seren tres pèr fourma de persounau qu’anaran puei dins leis escolo » que nous dis aquéu. « Avèn passa la fin d’estiéu à establi de ficho tematico : pèr eisèmple sus lei vendumi , o l’acuei deis escoulan en prouvençau… Em’uno toco : voulèn que siegue paupable ».
 
Lei fourmacien se debanon à la Bastido Marin, uno prouprieta de la Coumuno, ounte « la cousino èro l’escasenço de parla emé leis animatour de nouaste envirounamen councrèt de sieto , d’ oulo e de sartan  » ajusto Danis Roux.

E deman, animatour dóu peri-escoulàri e ensignaire poudran ansin faire douos ouro semaniero de prouvençau. Lei voulountàri mancon pas.

Estrutura, reviscoula, s’amusa… pèr ensigna

Denis Roux va, avec d'autres, former des animateurs en provençal : "nous voulons du palpable, transmettre le vocabulaire de la convivialité et des gestes du quotidien, à la cuisine ou au jardin, par exemple" (photo DR)
Denis Roux va, avec d'autres, former des animateurs en provençal : "nous voulons du palpable, transmettre le vocabulaire de la convivialité et des gestes du quotidien, à la cuisine ou au jardin, par exemple" (photo DR)
Es que, councebudo pèr tout aquéu mounde, « la revengudo dóu prouvençau eis escolo de La Ciéuta sera traversalo, e mai que tout, facho pèr s’amusa » estimo dono Benedetti.
 
Es que l’enjue es de trìo : de dous a tres milo escoulan poudrien èstre pertouca, e entendre o aprendre la lengo dóu païs.
 
Pèr aquéu resultat que mai que d’un espèro, falié bèn uno coumunauta escoulàri qu’aguèsse l’envejo de camina de coutrìo.
 
« E nous fa besoun d’estrutura lou proujèt pèr s’assegura que chascun li trobe sa plaço, e garde drudo l’envejo de countunia ».

Crouso lei det, Mirèio Benedetti. Mai va sabèn tóuti, lei meiouro chanço son bèn aquélei que sabèn ajuda emé metodo.

Article rédigé en provençal maritime, graphie mistralienne, avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy-Vigouroux.

Samedi 24 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.