Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

La Niçoise Angélique Marçais devient la plus jeune majorale du Félibrige


NICE. Elue Majorale en mai 2018, elle a reçu officiellement sa "cigale" samedi 20 avril.



En vert, la nouvelle Majorale est entourée par J.Luc Gag (Théâtre Gag et Mairie de Nice), et le Capoulié du Félibrige Jaque Mouttet, à la droite de celui-ci, la Reine du Félibrige Adeline Bascaules-Bedin (photo Nissa Pantai DR)
En vert, la nouvelle Majorale est entourée par J.Luc Gag (Théâtre Gag et Mairie de Nice), et le Capoulié du Félibrige Jaque Mouttet, à la droite de celui-ci, la Reine du Félibrige Adeline Bascaules-Bedin (photo Nissa Pantai DR)
Angélique Marçais, trente-deux ans, rejoint la liste des cinquante majoraux du Félibrige. Elle avait été élue à Bergerac pour la Santo-Estello 2018 le 24 mai, anniversaire de la création de l’association fondée en 1854 par Joseph Roumanille et Frédéric Mistral, entre autres.
 
Angélique Marçais fait partie des actrices de la troupe du Théâtre Francis Gag, à Nice, et c’est là que le Capoulié Jaque Mouttet, lui a remis officiellement la « cigalo dis Isclo » ce samedi 20 avril.
 
Au Félibrige les Majoraux sont dépositaires de la mémoire de chacune des « cigales », et généralement chaque nouvel-le élu-e écrit un hommage au dépositaire précédent. En l’occurrence, il s’agissait de Jeanne Blacas, connue sous le pseudonyme littéraire de Jano de la Pampeto, majorale varoise disparue en juin 2017. Cette cigale avait été portée également par l’abbé Xavier de Fourvières, à partir de 1889. Ce moine prémontrais est l’auteur de relations de voyages et de missions, écrites dans un style chaleureux, d’une grammaire provençale, et d’une version français-provençal du Trésor du Félibrige.
 
Egalement danseuse  traditionnelle, Angélique Marçais a voyagé avec sa troupe et, voici quelques années, lançait la réflexion suivante : « e se li lenga regiounali siguesson lou mejan de si durbi au monde, de si counouisse, per poudé escambia emb’ai autre ? ».
 
Elle fut Reine du Félibrige entre 2011 et 2018. A ce jour elle est la cadette de l’institution majorale du Félibrige.

Nòstrei regraciaments calorós a l'associacien Nisa Pantai, per la mesa a disposicien de la fòto.

Lundi 22 Avril 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Avec notre mensuel d'avril : Loi langues régionales et initiatives au pays

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.