Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Français de nos régions, l’aplicacion de recerca que bolèga lo biais de vèire la lenga


Une application francophone pour aider les linguistes à présenter une géographie complète du français régional.



Un exemple des questions posées après téléchargement - uniquement sur smartphone !
Un exemple des questions posées après téléchargement - uniquement sur smartphone !

Mai qu’una apli facha per destriar lei parlars francés d’aquí e d’ailà « français de nos régions » es un biais de portar pèire a la recerca sus lei biais de dire d’entre Québec e Soissa o d’autrei luecs onte un francés regionau se parla.

 

L’aplicacion es de crowdsourcing o produccion participativa, segon un principe ben adaptat ais aplis per smarfònes, e es facha per de linguistas, en particular Mathieu Avanzi, de l’Universitat de Neûchatel, en Soissa. Adonc li es possible premier de respondre an una tiera de question per saupre quau siás, e vòstrei praticas dau francés.

 

Am’aquò vos demandan de causetas coma de chausir se diguètz puslèu « chocolatine » o puslèu « pain au chocolat », et segur tot un ensems de biais de dire, qu’ajudaràn au chantier de geografia linguistica dau monde cercaire de l’Universitat.

 

Es possible d’i participar a d’enquistas sus un atlas dei biais de dire. E per sei promotors, se segur es un otís de recerca, aqueu permetrà deman de « sensibilisar lo grand public a la diversitat dau francés dins lei cinc partidas dau monde ». Un biais de pensar a l’opausat per exemple dei cronicas d’un jornau coma Le Figaro, que vòu dire au monde coma « parlar ben francés », escobant tota pratica nòva que fa lo dinamisme d’un idiòma.


Mercredi 11 Mai 2022
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.