Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Forcalquier inaugure son Café provençal




32 participants pour inaugurer le Café Provençal de Forcalquier (photo BD DR)
32 participants pour inaugurer le Café Provençal de Forcalquier (photo BD DR)
La liste des « cafés provençaux » s’allonge. Après Aix qui a lancé le mouvement, Gémenos et La Ciotat, bientôt Grasse, voici le haut pays qui se met à table. L’Escolo dis Aup, le groupe local du Félibrige, a inauguré ce qui sera probablement un rendez-vous mensuel, en investissant le Café PMU de l’Hôtel de Ville. 32 personnes y ont participé sous une forme originale.

Laissons la parole à Renat Martel, l’instigateur du projet. « Ce sont en fait les élèves de l’Escolo dis Aup qui ont souhaité un cadre convivial pour aller plus loin. Ce n’était pas encore à proprement parler un rendez-vous de discussion. Pour l’heure les apprenants lisent des textes, et on chante beaucoup. L’effet immédiat c’est que le provençal, du coup, s’entend hors du bar, et crée un petit évènement. Peut-être verrons nous arriver d’autres personnes de cette manière ».

Prochain rendez-vous en novembre, les dates et les lieux – le café changera – seront publiés dans le quotidien La Provence et dans l’hebdomadaire Haute-Provence Infos.

Mardi 16 Octobre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.