Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Finançament participatiu acabat per Massilia, lo filme


Après 51 jours, l'opération de financement participatif des Films d'Espigoule a pris fin, en donnant des moyens complémentaires conséquents au cinéaste. 670 donateurs y ont participé.



A deux mille euros près, objectif atteint.
A deux mille euros près, objectif atteint.
En pas manco quinge jorns l’operacien de finançament participatiu que menan lei Films d’Espigoule aviá encapat lei 20 000€ que voliá demandar lo cineaste Crestian Philibert. 
  
« Segur qu’es un bòn començament, mai en veritat nos fau mai, per bèn trabalhar…e un jorn esperar de se pagar » qu’aviá dich lo realisator, convidat a ne’n parlar au Congrès dau Forum d’Oc, dissabte 12 de març. 
  
E l’operacien menada sus la platafòrma Kiss Kiss Bank Bank de se perseguir, puei, amé son novèl objectiu : 40 000€. 
  
Ara qu’es acabat despuei diluns 20 de març, vaquí l’ora dau bilanç.

Amé 38 050 € menats, en 51 jorns, per 670 donators, fai de monde qu’a portat pèire au filme que prepara Crestian Philibert, sus lo grop emblematic Massilia Sound System. 

Aquò d’Aquí, per sa part, aviá entrinats quauquei milliers de sei lectors, vèrs lo site de Kiss Kiss Bank Bank, qu’aviá chausit lo cineaste.
  
Son filme, se tot marcha bèn, devriá crebar l’uòu per l’estiu 2016. A l’ora d’ara ne’n es au montatge.
  
Se lo realisator parla pas la lenga d’òc, « qu’ai pas  tant  lo temps d’apprendre coma lo pianò », son filme farà vèire un grope que, eu, li fa pas crenta de faire clantir la lenga, davant de milliers d’afogats, despuei trenta ans.

Mardi 22 Mars 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.