Aquò d'Aqui


            partager partager

En Gavotina l’occitanisme gapian enchapa sa Calandreta


GAP. Alors que le Congrès des Calandretas vient de se terminer dans l'Aude, l'école en immersion de Gap s'apprête à ouvrir sa seconde classe. Andrieu Faure a monté le projet voici vingt ans.



L'école gapençaise en occitan a vingt ans, et fait des projets d'avenir (photo XDR)
L'école gapençaise en occitan a vingt ans, et fait des projets d'avenir (photo XDR)
La Calandreta gapiana aüra complisse sos vint ans. Dins quin encastre s’es desvelopaa?
L’occitanisme es pas una religion nimai un clan, chau lo durbir a totplen de monde. Es per aquò qu’avèm creats lo "Rescòntre Gapian", fa vint ans, amb sos corses. E vaquí set ans un atalhier de chant. La Calandreta qu’a vint ans aüra es dins aquela tòcha. Apondètz un cors d’occitan per d’ancians regents au locau de las asseguranças MGEN… Tot aquò nos fa una mena d’ecosistèma favorable a l’ensenhament de l’occitan au nòstre. Favorisa la Calandreta e l’envam dels gents dels escolans.

L’estiu passat, l’associacion a lançat son operacion de finançament participatiu.
S’agissiá de chanjar lo materiau. Mas los gròsses chantiers son darrier nosautres. A partir de la contractualizacion, fa dètz ans, las chausas se son milhoraas: i a quatre ans Cecila Capdevila a fach la formacion a Aprene (centre de formacion nacional Calandreta a Besiers despuèi d'annaas e d'annaas), e Celina Malfato a agut la Licéncia. Prendrè sa classa – la segonda de l’escòla - l’an que ven. Lo president de l’associacion, Syril Buslig, mestrea ben totas las parts de la vita de la Calandreta. Tot aquò ne’n fa una bèla aventura. Que capita!

André Faure, le fondateur : "la situation s'est améliorée voici dix ans, quand l'école a été contractualisée par l'Etat".
André Faure, le fondateur : "la situation s'est améliorée voici dix ans, quand l'école a été contractualisée par l'Etat".
Coma menar totes aquelos chantiers, que dèvon èstre quauqua ren per una associacion?
L’an passat lo cubèrt se degolava, chaliá faire quauqua ren. Lo cònsol de Gap nos a fach un arrendament emfiteotic de trenta ans, e nos a dich : « Aüra avètz que de faire ce que volètz ». La Comuna fa caucion, es una bèla assegurança, e avèm poscuts faire lo cubèrt, puèi d’autres chantiers s’endralharèn ...
 
Ont ne’n es aquela Calandreta ?
Aüra clavam amb 25 escolans, de tres a uech ans, de la Mairala au CE2 amb una regenta, e una autra, en formacion, que bailejarè sa classa l’an que ven, coma vos l’ai dich.
 
Las Calandretas son pasmens pas una especialitat daufinencha ni mai provençala.
Ancuei l’i a ren que doas Calandretas au nòstre: a Aurenja e a Gap, entre en per aquí seissanta en Occitània tota. Mas d’autras son en projècts. 

Ecrit en occitan alpin avec les suggestions lexicales de Laurenç Revest

Vendredi 13 Mai 2016
Michel Neumuller





1.Posté par Joan-Pèire le 14/05/2016 07:00
Òsca a Andrieu Faure e a la calandreta gapiana ! Andrieu qu'en mai mai s'entrevèt de l'Espaci Occitan de Gap e qu'editèt mai d'un ibre.

2.Posté par Pascau le 14/05/2016 08:39
Osca tanben per aver situit l'escòla en Gavotina.
Es pron rare dins lo mitan occitaniste qu'aquesta referencia siágue presa en liòga d'un despartament o d'una regien culturala vesina.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.