Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

E de quatre per lo festivau dau filme occitan de Sant-Gervasi


SAINT-GERVAIS. Ce festival diffuse des vidéos et films courts en occitan, ou regardant l’occitan. Après la quatrième édition qui vient de s’achever avec succès, l’équipe gardoise se demande comment aller plus loin.



Lo quatren Festenau de vidèo-cinèma amator de Sant-Gervasi es segur unic dins aqueu despartament onte se fan d’autrei, en francès.
 
Li a agut de diversitat au nivèu dau programa amb de corts metratges, de diaporamas venguts d’asuèlhs diferents d’Occitania : Agenès, Gasconha, Avairon (films d’Amic Bedel), Eraut, Provença, Camarga…
 
I aguèt doncas rescontre au nivèu dei parlats, entre de videastes afogats de la lenga d’Òc ( associacions o individuaus) e lo public.

De nombreux partenaires

L'équipe organisatrice reste proche du public. Ici Miquèu Gravier assure la projection (photo XDR)
L'équipe organisatrice reste proche du public. Ici Miquèu Gravier assure la projection (photo XDR)
Raions d’Òc, organizator dau Festenau, ajudat per Tè Vé Òc metèt en plaça lei tres après dinnar de projeccion. Lei partenaris : TV Sud, IEO30 (qu’ofriguèt lo Balèti amb Cabr’e Can lo dissabtce de sèr), Marpoc (amb lei libres occitans), TV Sud (difusion de l’emission Lenga d’Òc producha per Tè Vé Òc),  TV Mistral que realizèt un reportatge sus lo Festenau 2014), la librariá «  La fontaine aux livres »  de Vauvert que prepausèt de libres en relacion amb lo tèma dau Festenau : Occitania, participèron tanben.
 
De debats après cada projeccion fuguèron l’escasença d’escambis fruchós que contunhèron alentorn de l’aperitiu dau dissabte de sèr.
 
Radiò Lenga d’Oc et l’emission de TV Sud Lenga d’Oc si faràn lo resson d’aquela capitada. La reüssida fa pensar ai bailes que podrián alargar la manifestacion en 2015. Vèirem.

Les oeuvres projetées

Liste des films du festival
Vendredi 31 janvier 2014
L'Ostalada. Amic Bedel 13' documentaire
Henri de Joël Sentenac 8'30 fiction
Estivada 2013. Miquèu Gravier 12' reportage
Lei Majofas.( Lise Gros Conte) Claude Queyrel 12' documentaire
Moussu T. Fèlip Reig 15' reportage
Nimes a Pè. Claude Queyrel 12' reportage
Fête du cochon 2012 ( Saint Pons de Thomières ) réalisation Bernard VIEILLESCAZE  3'39''
La bòria ( Lo bastit ) Amic Bedel 12' 20 documentaire
 
Samedi 1er Février 2014
Opération Salmis.  Joël Sentenac 4' fiction
Le Marquis m'a dit,  de Roger Pierre Auguste  15' documentaire
Classe unique de l'école de Franquevaux. Réalisation Thierry BOURDY et les élèves de l'école de Franquevaux 15' 30'' reportage
Pélerinage ( Les Saintes Maries  24 mai ) d'Olivier Calerriza et Michel Falguiéres 4'30 diaporama documentaire
Camagri de Fèlip Reig 15' reportage
Finale des  Taurs aux Sainte Maries. Marc Carteyrade 12'reportage
La velhada. Amic Bedel 8'20 documentaire
Sacrifice cathare de Joan Pau Capdecoma 15' fiction
Vinha e Occitan. Lo Label Òc amb Lisa Gròs e Miqueu Gravier 15' documentaire
Lou Dalfin de Fèlip Reig 15' reportage
Dites-le avec des fleurs de Georges Culpin et l'association Gard Media 22' fiction
La Camargue vue du ciel d'Alain Colombaud 20 ' diaporama sus son libre

Mardi 4 Février 2014
Aquò d'Aquí amé la còla dau festivau




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.